jeudi 30 avril 2015

Rencontre avec Abbi Glines


Hello !!

Mardi j'ai eu la chance de pouvoir rencontrer Abbi Glines, auteur, entre autres, de Désir Fatal, autour d'un bon thé et de macarons chez La Durée. Miammmmm ! Encore merci à Anne des Editions JC Lattès pour la collection &moi que j'adore !!! C'est chez eux qu'est sorti la série des Stage Dive. C'était un plaisir de la revoir ainsi qu'Antoinette (Lionel !!! *si vous avez lu mon article sur le SDL vous vous en souviendrez). Vous êtes top les filles ^^ J'ai revu aussi d'autres bloggeuses mais j'étais très pressée par le temps (travail, train arg) du coup je suis arrivée plus tard, pas pu rester jusqu'à la fin et donc pas discuter avec grand monde. Mais de nouvelles rencontres sympathiques :)




Vu que je devais partir je suis passée la première pour la dédicasse. J'en ai profité pour discuter rapidement avec Abbi. Qui a voulu se remettre du gloss pour la photo. J'ai trouvé ça super girly, j'adore !! Au passage elle est vraiment mignonne avec de magnifiques yeux bleus, pfiou j'en suis jalouse XD Evidemment je lui ai dit que Rush était top, et je ne suis pas la seule. Et visiblement mon engouement l'a bien fait rire^^ Elle prévoit de faire un "nouveau Rush", ça promet !!!


Je vous poste quelques photo, merci à Suzie Book et Karen d'Au boudoir écarlate qui les ont prises.
C'était rapide mais c'était super sympa ! Là, j'ai terminé Dangereuse Perfection, bientôt la chronique, mais je vous conseille vraiment ses bouquins !
Bisous 



Mère de trois enfants, elle vit avec sa famille en Alabama.

Abbi Facts

  1. I follow Justin Bieber on Instagram because he entertains me : Je suis Justin Bieber sur Instagram parce qu'il me divertit.
  2. While I’m fessing up to Justin Bieber stuff, I will admit my favorite Christmas song is Mistletoe = Vu que je me confie au sujet de Bieber, j'admet que ma chanson de Noël préféré est Mistletoe
  3. I drink a Diet Coke when I eat chocolate to make myself feel better = Je bois du coca light quand je mange du chocolat pour me donner bonne conscience
  4. I lie to my husband about money on a daily basis. This is mostly over the cost of shoes. Let’s hope he doesn’t read this = Je mens à mon mari à propos des dépenses quotidiennes. C'est surtout pour cacher l'achat de chaussures. J'espère qu'il ne lira pas ça !
  5. I randomly quote Gilmore Girls. Because Lorelai Gilmore was a genius = Je fais souvent des références à Gilmore Girls. Parce que Lorelai était un génie !
  6. I snore = Je ronfle
  7. I have no idea how to turn on our washing machine. No lie = Je ne sais absolument pas faire tourner une machine (à laver). Sans mentir !
  8. At the first sign of lightening or thunder I rush to the nearest closet and put a pillow over my head = Au premier signe d'un éclair ou du tonnerre, je cours dans le premier placard et je mets un oreiller sur ma tête
  9. I hide Tim Tams in my office desk that my Aussie readers send me. I don’t like to share.= Je cache le Tim Tams (??) que mes lecteurs australiens m'ont envoyé, dans mon bureau au travail. Je n'aime pas partager.
  10. Once a week I decide I want to move to another country or state. It always changes. So far I’ve wanted to move to Maine, Arizona, California, Tennessee, Boston, Chicago, England, Scotland, and Australia.= Une fois par semaine je veux déménager dans un autre pays ou ville. Ca change tout le temps. Jusque là j'ai voulu partir dans le Maine, en Arizona, Californie, Tennesse, Boston, Chicago, Angleterre, Ecosse et Australie.
  11. I am positive I was British in my former life = Je suis positive. J'ai du être anglaise dans une autre vie
  12. If I could go anywhere this minute it would be to Disney World. I’m obsessed with that place.= Si je pouvais aller n'importe où à cet instant ce serait Disney. Je suis obsédée par ce parc !
  13. I bite my nails. Although I tell people that I keep them short to type. = Je ronge mes ongles. Cependant je dis aux gens que je les garde courts pour taper.
  14. I am so terrified of heights I won’t even stand in a kitchen chair.= J'ai tellement peur de la hauteur que je ne monte même pas sur une chaise.
  15. I wanted to go to Hogwarts. I never got my letter. I’m bitter.= Je voulais aller à Hogwarts. Je n'ai jamais eu ma lettre. Je suis dégoutée.






mardi 28 avril 2015

Désir fatal : de tout mon être, tome 1


Hello !!

Avant ma rencontre avec Abbi Glines, je me suis dit qu'il était quand même temps que je lise ses livres qui patientaient dans ma PAL. J'ai commencé avec le tome 1 de Désir Fatal, titre en anglais  Fallen too far, a Rosemary Beach novel, et je l'ai dévoré en une soirée. C'est vous dire s'il m'a plu ^^ Ca change du précédent que j'ai lu ! Et ça rentre encore dans mon challenge Un mois, un thème
Voici le résumé : 



À dix-neuf ans, suite au décès de sa mère, Blaire quitte son Alabama natale pour trouver asile chez son père en Floride. Arrivée devant la luxueuse demeure, elle apprend que ce dernier est parti à Paris avec sa nouvelle femme, sans même lui avoir laissé le moindre mot. Et quelle n’est pas sa surprise de découvrir que la maison familiale est, en leur absence, devenue le lieu de toutes les soirées huppées du quartier ! À leur tête : Rush, vingt-quatre ans, adulé de tous, terriblement sexy… et son désormais demifrère ! À l’approche de l’été, qu’elle va devoir passer seule avec lui, Blaire résistera-t-elle à la plus divine des tentations ?

♣♣♣♣♣♣♣

Par où commencer ? J'ai tout de suite accroché avec les personnages. Même Rush qui est un véritable connard dès les premières pages. L'histoire de Blaire m'a touchée, sachant que j'ai perdu ma 2e maman l'été dernier d'un cancer. Elle n'a pas de chance mais ça ne tombe pas dans le mélodrame parce que sous ses airs fragiles c'est une vraie battante. Elle tombe, elle se relève. Pas de chouinage, pas non plus une warrior, j'aime !
Il y a plusieurs jeunes éphèbes qui gravitent autour d'elle - quelle chance ! - mais elle est indubitablement attirée par le bad boy Rush. Il a l'air mystérieux, indomptable, il baise à tout va et aime la chercher tout en la rejetant. De quoi devenir dingue, mais c'est ça qui est bon !!

Il n'y a pas d'intrigue folle et pourtant je me suis facilement laissée porter par l'histoire et par les mystères autour de certains personnages. J'avais envie de comprendre et ça ne m'a pas sauté aux yeux. J'étais aussi perdue que Blaire. 

J'aime aussi l'univers dans lequel elle évolue et qui n'est pas le sien. On a le côté fric & cie, très réaliste et sans abus (non pas d'hélico lol) et la vie modeste de la plupart des gens qui rament. Ca m'a rappelé celui de la saga Les Menteuses (Pretty little liars) que j'adore. 

La traduction est top, et pour avoir commencé Dangerous Perfection je peux dire que j'aime la plume d'Abbi. Simple et efficace ! C'est à la première personne mais ce n'est pas dérangeant. On est pas englouti par les émotions ou pensées de l'héroïne. 

J'ai hâte de lire la suite ! Je l'ai en anglais alors vais-je attendre ? Bonne question :)

A très vite avec un résumé de ma rencontre éclair avec Abbi ! Bisous


lundi 27 avril 2015

Cynster, la fiancée de Devil


Bonjour !

J'ai enfin terminé Cynster tome 1 de Stephanie Laurens, livre choisi par ma binome Rinne, pour le challenge lancé par Au boudoir écarlate. Au passage ça rentre dans mon challenge d'avril pour Un mois, un Thème ^^
Une semaine pour le lire et j'ai failli arrêter à la centième page mais je me suis forcée, histoire d'avoir le fin mot de l'histoire. Oui, je suis maso parfois ^^
Voici le résumé : 




Quand Devil, le duc de St-Ives et le plus tristement célèbre membre de l’importante famille Cynster, est surpris dans une situation compromettante avec la courageuse gouvernante Honoria Wetherby, il stupéfie le ton en proposant le mariage. Personne n’avait jamais imaginé que ce scandaleux séducteur prendrait femme un jour! Honoria, cependant, n’a pas l’intention de céder aux exigences de la bonne société et d’épouser un homme uniquement parce qu’ils ont été découverts ensemble sans un chaperon. Elle a soif d’aventure et meurt d’envie de voir le monde – et même si elle veut volontiers l’aider à résoudre le meurtre de son jeune cousin Cynster, elle compte dire adieu pour toujours à Devil une fois ce crime élucidé. Elle sous-estime toutefois le pouvoir séducteur de cet homme audacieux et courageux ainsi que la chaleur brûlante de son propre désir inassouvi. Ose-t-elle se laisser porter par sa passion dans les bras de Devil… et au centre de la plus périlleuse et réjouissante aventure de toutes?

♣♣♣♣♣♣♣

Tout d'abord, même si la couv' est jolie, je trouve qu'elle n'a pas grand chose à voir avec le roman, ni l'époque. On peut dire que pour moi, ça commençait mal.

Comme annoncé plus tôt, je n'étais pas à 100 pages que j'en avais déjà marre. C'était terriblement long. Il ne se passait quasiment rien, et les personnages étaient trop cliché à mon goût. Elle, la fille de caractère, rebelle, qui ne veut surtout pas l'épouser. Lui, le mec ténébreux, riche, dominateur et patati et patata. L'intrigue ? L'un des cousins du héros a été assassiné, mais par qui ? Bah, dès qu'on l'a croisé, je me suis dit : c'est lui et j'avais même la raison. Alors pas loin de 300 pages pour que eux y pensent, pffffff. Encore une fois c'était hyper cliché, dommage. Biensur, il y a quelques rebondissements mais la magie n'a pas opéré sur moi. Ce sont des choses qui arrivent. 

J'ai aussi eu l'impression que ce n'était pas très bien traduit. Ou alors la plume originelle est lourde. Pas mal écrit mais trop de description inutiles, un style pas vraiment léger et pas du genre qui enflamme. Sauf pour les scènes des premiers baisers puis de sexe. Là je dois avouer que c'était toujours aussi long mais il y avait enfin une espèce d'engouement, j'étais happée par le récit alors que de base ces passages ne m'emballent pas plus que ça. 

Pour résumer, je me suis ennuyée. Je n'ai pas envie de lire les autres, je vais me contenter de celui-ci. 

A bientôt ^^ 


lundi 20 avril 2015

Bienvenue à Big Stone Gap


Bonjour !

Dur dur ce début de semaine, surtout après un arrêt. Ma cheville va mieux, c'est toujours ça ^^ Ceux qui me suivent aussi sur FB ont pu lire mes mésaventures, on peut dire que j'ai enchainé ! Donc là, j'espère que ce sera une super semaine XD Bon déjà je suis officiellement partenaire des Editions RosaNera et je suis super happy de découvrir cette nouvelle maison et ses auteurs, j'ai hâte !!

En parlant de ME, j'entame la semaine avec une chronique sur un livre que m'a offert Elise des Editions Charleston. Je la remercie encore ! J'ai mis un peu de temps, beaucoup, à le lire, non pas parce qu'il n'était pas bien, juste que c'était mon livre de chevet et que ces derniers temps j'ai peu lu avant de dodoter. Bref ! 3615mylife !
Voici le résumé :



1978, Big Stone Gap (Virginie). Le jour où Ave Maria découvre qu'elle n'est pas vraiment celle qu'elle croyait être, sa vie prend un tournant inattendu. Cette jolie célibataire, autoproclamée vieille fille de la ville du haut de ses presque trente-six ans, voit s'écrouler ses défenses soigneusement construites durant toutes ces années. Pourtant, entre son travail à la pharmacie et son cercle d’amis, dont le timide Jack MacChesnay et l’irrésistible Theodore Tipton, sa vie dans ce petit village niché au coeur des Montagnes Bleues était déjà bien assez trépidante ! Héritage, demandes en mariage et révélations se succèdent pour bouleverser sa vision du monde et la place qu'elle y occupe.

Plein de drôlerie et d'émotions, ce roman sur la force de l'amitié et de l'amour est un véritable joyau à partager avec tous ceux que vous aimez.

♣♣♣♣♣♣♣

Ca faisait longtemps que je n'avais pas lu ce genre de livre. Ce n'est pas une véritable romance mais plus une comédie-romantique si on peut dire. C'est l'histoire d'Ave Maria après la mort de sa mère, son évolution, les changements dans sa vie si bien organisée. Il y a des histoires de famille, d'amitié et d'amour. Un cocktail très plaisant !

J'ai eu beaucoup de mal avec le prénom de l'héroïne, je n'arrêtais d'avoir la chanson dans la tête. Perturbant ! Mais ce n'est pas pour rien qu'elle a ce prénom, on le comprend alors qu'elle raconte son histoire, découvrant des secrets sur elle-même.
Ave Maria va avoir 36 ans, elle est encore célibataire : une vieille fille pour l'époque, sa mère est décédée quelques mois plus tôt, emportée par un cancer. Ave fait un peu le bilan de sa vie : elle a sa pharmacie, sa maison, elle pense être heureuse seule mais au final l'est elle vraiment ? Et surtout, le souhaite-t-elle ? Elle a des amis fidèles, hauts en couleur ; elle même est un personnage intéressant, différent. Fana de lecture, elle s'intéresse même à la lecture des visages et étudie souvent les gens comme ça. Je me suis amusée à le faire du coup, j'aime bien cette science ^^

Une découverte va bouleverser sa routine et son monde va s'en retrouver chamboulé, lui aussi. Ave nous raconte la vie de son village et la sienne. Elle a cette impression que rien ne change alors que tout est retourné en elle. Et puis, les hommes s'y mettent sauf qu'elle ne sait pas comment faire, elle a peur sans se l'avouer. Je n'en dis pas plus sinon c'est pas drôle !

Malgré quelques longueurs par moments, c'est un joli roman. On s'attache aux personnages, perso j'ai craqué pour Jack dès sa première apparition et j'ai croisé les doigts jusqu'au bout pour qu'il se passe quelque chose entre eux. Mais lequel va-t-elle choisir ? Vous le saurez en lisant ! Ou en matant le film. Il est sorti il y a quelques années déjà et quand je vois qui joue Jack, je sens que je vais vite me le procurer !! J'adore cet acteur, il a un charme fou ♥

J'aime aussi le fait de changer d'époque, d'être à celle de mes parents finalement quand ils m'ont eue ^^ Et puis ce village, j'ai carrément envie d'y aller maintenant ! J'adore quand les livres m'embarquent comme ça.

En bref, si vous avez envie de voyager, de changer d'époque et de découvrir une héroïne originale, très humaine et émouvante, alors n'hésitez pas ! 

Bisous





dimanche 19 avril 2015

On n'est pas sérieux quand on a 17 ans


Hello !

Comme je n'ai toujours pas fini mes livres en cours, mais presque pour un ^^, je vous propose une chronique sur un livre que l'on m'a offert pour mes 17 ans. Une autobiographie qui ne peut pas laisser indifférents, mais voici le résumé :


Barbara est suivie dans une maison spécialisée pour ses troubles alimentaires, elle y rencontre un jeune homme qui la séduit en lui écrivant des poèmes, elle fait l'amour avec lui sans se protéger, elle pense que c'est l'homme de sa vie, elle croit en lui, lui offre toute sa confiance mais elle apprend qu'il est séropositif, lui le sait mais ne lui a pas dit.
Il lui a simplement lancé "Maintenant, nous deux, c'est à la vie à la mort", Barbara pensait que c'était sa façon de lui dire "je t'aime", c'était sans doute sa façon de lui dire qu'il la condamnait.

♣♣♣♣♣♣

Lorsqu'on me l'a offert j'avais à peine 4 ans de moins que l'auteur. Je ne peux pas dire que je me suis retrouvée en elle car je n'étais pas une adolescente "à problèmes". Du coup, à l'époque je la trouvais vraiment trop conne - pour parler franc - parce que déjà ce mec, je l'aurais pas aimé, et en plus je n'en aurait pas redemander. Mais bon, on est aussi idiot quand on a 17 ans. En revanche, j'ai encore plus penser aux capotes ^^

Avec le recul, je ne permettrais pas de la juger. Au contraire, je pense que son histoire peut en aider beaucoup d'autres. Elle a les mêmes problèmes que beaucoup d'adolescentes : mal dans sa peau, conflits parentaux, elle est perdue et finalement elle se laisse charmer par ce bad boy, plus âgé qu'elle qui lui apporte un peu d'attention. Sauf que ce mec c'est le pire des salops. Elle est vierge, elle s'offre à lui et en toute connaissance de son état, il la contamine. C'est juste horrible. Barbara n'était pas informée sur la maladie, sur les préservatifs etc. Quand je vois aujourd'hui des gosses de 15 ans devenir parents je me dis : merde ! on leur a pas parlé ou quoi ? Parce qu'un enfant c'est pas la mort certes, mais pour d'autres ce n'est pas d'un bambin qu'ils vont hérité et faire passer. 

Ce livre devrait être étudié au lycée, c'est important. Puisque les discours des grands saoulent, alors qu'ils entendent la voix d'une autre adolescente, une fille qui aurait pu être leur soeur, leur copine, ou elles-même (pour les filles). 

A conseiller aux adolescents et même aux adultes insouciants ;)

vendredi 10 avril 2015

Rock


Coucou!

C'est le week end ^^ Et j'ai fini Rock de Kylie Scott. J'aurais été bien plus vite si je n'avais pas été malade et je vous assure qu'il peut se dévorer en moins de deux. Maintenant j'ai super hâte de lire Play que l'on nous avait offert à la soirée de la maison d'édition. Au passage ça me sert pour mon challenge de Février : livre depuis moins de 2 mois dans ma PAL. Mais avant, voici le résumé pour celles & ceux qui ne connaissent pas :



Après une nuit bien arrosée à Las Vegas pour ses vingt et un ans, Evelyn se réveille avec un terrible mal de tête et un bel inconnu à côté d’elle, sans aucun souvenir de la veille. Lorsqu’elle se rend compte qu’elle a une bague au doigt et le prénom David tatoué sur la fesse, elle ne tarde pas à comprendre qu’ils se sont mariés durant la nuit… Et elle n’est pas au bout de ses surprises en découvrant des hordes de paparazzis devant chez elle : David est en fait le guitariste de Stage Dive. Mais peut-elle vraiment envisager une relation avec une rock star ?

♣♣♣♣♣♣♣

Comment vous dire ?.... J'AI ADORE !!! C'est un vrai coup de coeur ! Bon, comme on l'a dit à la soirée : pourquoi la fille sur la cover est brune ? Evie est blonde ^^ Mais bref, osef !

Ceux qui ont lu mes Liebster Awards savent que j'ai suivi un groupe en tournée dans toute l'Europe pendant près de quinze ans. Alors forcément, ça me parle cette ambiance. Combien de fois j'ai rêvé de vivre ce genre d'histoires ? Je l'avoue hehe

Le début est super original. Ca commence direct : Evie se réveille, gueule de bois et mariée. Quand d'autres auraient trouvé ça trop cool, elle, flippe total. C'est pas dans son éducation les trips de ce genre, que vont penser ses parents ? Et puis c'est qui ce mec ? Même s'il est beau comme un dieu, elle ne flanche pas. J'ai aimé le fait qu'elle ne soit pas une écervelée qui craque pour pas une belle parole et le fait qu'elle se sente perdue dans ce monde de paillettes qu'elle ne connait pas. Je crois bien que j'aurais réagit pareil en retrouvant des paparazzis devant chez moi.

Sa relation avec David évolue et connait des hauts et des bas, mais elle est forte et monte en intensité. Je les ai trouvés trop mignons sans pour autant devenir cucul. Il a ce côté petit con touchant qui fait craquer et même s'il est plein aux as pour une fois ce n'est pas exagéré, l'auteur ne nous bombarde pas de clichés comme dans un que je ne citerais pas lol
C'est aussi sympa d'avoir d'autres personnages autour d'eux, négatifs comme positifs. D'ailleurs j'ai craqué pour Mal, je le trouve trop drôle :) Je me demande ce que ça va donner avec les autres, surtout Jimmy et Ben, biensur.

C'est un roman que je vous conseille vivement pour découvrir un univers peu présent dans les romances et aussi si vous avez envie de sortir des schéma habituels.

Vite, vite, que je lise Play et longue vie aux Stage Dive ♫


jeudi 9 avril 2015

Quand la mort nous sépare - épisode 2 & 3


Coucou !

Je suis encore malade, oui oui j'en ai marre !! Alors comme j'ai du retard dans mes lectures, j'en profite pour vous faire la chronique de la 2e partie de Quand la mort nous sépare de LS Ange puisqu'il sort enfin ^^ J'avais eu la chance de lire les trois parties et pfiou... Mais attention, si vous n'avez pas lu le premier, je vous déconseille de lire cette chronique qui va vous spoiler quelques trucs.
Résumé pour commencer : 


Une année... Une année que Timaël est parti. Une année de plus, seule entre ces quatre murs. Ma profonde solitude est troublée par l'arrivée d'un nouvel habitant. Il dégage quelque chose de malsain et pourtant je ne peux m’empêcher d'être attirée par lui.

Qui est-il ?

Et que me veut-il ?

♣♣♣♣♣♣♣

Adélice et lui ne pouvaient plus se voir vu qu'il n'était plus entre deux mondes et elle lui avait fait promettre de ne pas rester, de refaire sa vie et d'être heureux. Il a fini par s'en aller, la mort dans l'âme, abandonnant celle qu'il aimait, la laissant seule face à l'éternité.

Mais un matin, un nouveau locataire débarque. Beau mais malsain. Il y a quelque chose chez lui qui la trouble énormément et lui, il peut la voir ! Qui est-il ? Pourquoi est-il là ? Apparemment pour elle, mais pourquoi ? Plusieurs options se sont bousculées dans ma tête mais aucune n'était bonne. A nouveau LS Ange a su me surprendre, et surtout m'entraîner dans cette histoire à laquelle je ne m'attendais tellement pas. C'est une prouesse, un véritable retournement de situation.

Encore une fois les personnages sont intéressants et le lien est fort. Rien à voir avec Timael, qu' Adélice n'oublie pas pour autant. Au passage on en apprend plus sur elle et vraiment, j'ai de la peine. Moi qui croit aux fantômes, je n'arrêtais pas de me dire que ça devait être horriblissime d'être ainsi bloquée, de ne plus être humaine alors qu'on a encore des sentiments. Et quels sentiments ! C'est toujours fort, parfois violent, et surtout compliqué. 

En résumé cette deuxième partie se dévore comme la première, elle prend aux tripes et à la fin on n'attend qu'une chose : la suite !!!




Je ne vous met pas le résumé, pour ne pas spoiler. Mais je peux vous assurer que vous allez devenir dingue ! C'est encore plus intense et il y a des rebondissements. J'ai adoré Alastor autant que je l'ai détesté, il a l'air presque humain par moments mais après tout ça reste un démon. J'ai aimé le fait qu'il ne se transforme pas en bisounours.

Le côté fantastique est bien mené, il parait même réel. Encore une fois je me suis retrouvée avec les larmes aux yeux. Très belle plume et tout est bien mené. Je le redis j'ai été embarquée des premières pages jusqu'à la dernière. Là je suis restée sans voix. Joli coup ! Une fin qui vous changera des clichés habituels. Certains ne l'aimeront pas, je l'ai trouvée géniale et quand on y pense bien, ça ne pouvait pas finir autrement.

Si vous avez envie d'une romance totalement dépaysante, captivante : choisissez ce roman ! En téléchargement LEGAL. N'oubliez pas que les jeunes auteurs n'ont pas les finances de certains et que si pas de vente : pas d'autres livres. Merci pour elle et pour les autres. 

Bisous !!!


Découvrez sa page facebook 


jeudi 2 avril 2015

Des packs d'eau pour l'Afrique


Bonjour !

Je suis en week end !! Enfin ^^ des mini vacances en quelques sortes :) J'en ai profité pour terminer Des pack d'eau pour l' Afrique d' Ena Fitzbel que j'ai eu grâce au Pick & Read des Editions Sharon Kena, que je remercie au passage !
C'est parti pour le résumé : 


À bord de sa vieille 405, Vanessa Pasternack, jeune femme charmante mais quelque peu idéaliste, tracte une caravane remplie de packs d’eau destinés aux Africains en détresse. Elle pensait voyager seule mais, victime d’une méchante farce de ses collègues, elle se voit contrainte d’accepter la présence importune de Gauthier d’Albron, le beau et séduisant directeur adjoint de l’entreprise où elle travaille.
Disputes, quiproquos et mésaventures s’enchaînent. Bien vite, ils s’égarent sur de mauvais chemins… La route n’en finit pas d’être longue pour ceux qui n’écoutent pas leur cœur !

♣♣♣♣♣♣♣

J'étais intriguée par le synopsis, et les débuts étaient très prometteurs. On découvre une héroïne qui change des habituelles et qui se retrouve embarquée dans une aventure très différente des romances que j'ai pu lire. 

Vanessa se retrouve coincée avec le directeur ajoint de sa société, un type très beau et très riche - biensur - mais imbuvable. Il prend tout le monde de haut, parle comme un vieux bourgeois, a des manières peu conventionnelles etc. Leurs disputes m'ont plu, l'arrogance et le langage de Gautier m'ont fait rire. Perso je lui en aurais retourné une pour moins que ça, mais Vanessa ne flanche pas si vite. Elle se venge même en lui faisant rater son avion et au final il les perd dans la campagne profonde.

Là, commence une sorte de seconde histoire. Le road trip finit et laisse place à une toute autre ambiance. Je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé mais je n'y ai pas adhéré. Le langage soutenu et vieux français n'était plus seulement dans les paroles de Gautier mais aussi dans le texte, beaucoup plus présent qu'au début et j'ai fini par me demander si on était passé en mode moyen-âge. Désolée mais je ne peux pas fantasmer sur un mec qui utilise les termes faquins, mécréants et qui me cite du Corneille à tout bout de champs. Un peu ça va, à la longue il est ringard et ridicule. Dommage. 

Vanessa a fini par m'agacer. J'ai tellement eu envie de la secouer ! Qu'elle reste des fois sans parler, je supporte pas. Et j'ai un peu du mal à me dire qu'elle sort d'HEC effectivement. Elle n'est pas bête mais trop naïve. D'ailleurs leur première fois, j'ai trouvé ça gros. Surtout qu'elle reste à croire ce qu'il lui a dit alors qu'elle doit quand même bien se douter qu'il n'était pas lui même. Peut être un peu idiote tout compte fait. 
ATTENTION SPOIL : sans entrer dans les détails, Gautier fait bruler du canabis et direct ça lui monte à la tête... erm... ensuite il a une folle envie de Vanessa, elle lui retourne le cerveau... 2e erm parce que la fumette c'est loin d'être un excitant... et bon il lui dit de belles phrases et une fois remis, il réalise et lui parle mal, et elle, à aucun moment elle se dit que tout est arrivé parce qu'ils étaient défoncés... Allo ?? T'as un cerveau ou pas ?? et, le cannabis ne ressemble pas à du café moulu lol FIN DU SPOIL 
Et lui, en plus de son langage qui a fini par m'insupporter vu que ce n'était pas une romance historique, et bien je me suis demandée s'il n'était pas un peu schizo quand même, avec ses accès de colère et ses références à son aïeul. 

Au final ce n'est pas un livre que je vais garder. Je sais qu'il pleut plaire, j'avoue être difficile. Si vous avez envie d'une histoire originale, lisez le. En revanche ne vous attendez pas à une véritable romance, car je cherche encore les passages romantiques. 

A demain ou samedi pour un nouveau design ! bisous