mardi 30 décembre 2014

Débutantes divorcées


Coucou !

Alors ce Noël ? J'espère que vous avez été gâtés !! Pour ma part j'ai passé de super moments et j'ai eu pas mal de cadeaux dont le tome 4 pocket d'Autre Monde de Maxime Chattam. Je vais pouvoir me replonger à corps perdu dans la saga :)

Dans ma PAL de décembre j'avais d'ailleurs mis le tome 2, mais je suis en retard et j'ai lu d'autres bouquins... vilaine moi :p Par contre j'ai lu Débutantes divorcées de Plum Sykes, comme prévu. Voici le résumé : 


Hier, à Manhattan, le mariage était à la mode.

Aujourd'hui, c'est le divorce.
Car pourquoi s'encombrer d'un mari lorsqu'on a déjà tout ?
Mais Sylvie n'est pas de cet avis.
Mariée à un producteur plein de charme et aux petits soins, elle refuse catégoriquement de suivre la nouvelle tendance.
Même quand Hunter, son jeune époux, l'abandonne au Mexique en pleine lune de miel pour aller signer un contrat juteux.
Et ce n'est pas son amie Lauren, new-yorkaise fraîchement divorcée, dont le nouveau défi est de faire cinq conquêtes dans l'année - en échange desquelles elle s'est promis de somptueux cadeaux - qui lui fera changer d'avis.
Cette garce de Sofia, en revanche, qui tourne autour de SON mari...
Alors, mariage ou divorce ? Rétro ou tendance ?
Sylvie cédera-t-elle à la tentation ?


♣♣♣♣♣♣♣♣♣

J'avais adoré Blonde Attitude (je vous ferais une chronique promis) et je m'attendais au même plaisir. Sauf que non. C'est loin d'être un mauvais roman mais j'avais une impression de réchauffé. Encore des filles superficielles, juste plus âgées. Dans l'autre elles étaient sympathiques malgré tout et amusantes - surtout l'héroïne. Cette fois elles m'ont toutes blasée, j'avais envie de secouer Sylvie un truc de fou. Elle est insipide. On dirait un peu trop une Mary Sue... 

D'habitude il y a au moins un mec qui nous fait craquer. Là, nada. Quel dommage ! Le mari de Sylvie, Hunter, ne m'a fait ni chaud ni froid. Tout du long on ne sait pas ce qu'il lui cache : est il absent uniquement pour le travail ou également pour sa potentielle maîtresse ? Et quand il est là, il se transforme en un pseudo mister perfect, si parfait justement qu'il est ennuyeux. Puis bon, ses excuses quand Sylvie ose enfin poser des questions, on se demande s'il est idiot...
Même les copines ne sont pas parvenues à me plaire. Vous l'aurez donc compris je n'ai pas été conquise ni par les personnages ni par la petite histoire. Même si jusqu'au bout, je l'avoue, je me suis demandé si Sophia était une vraie garce ou si elle était juste victime de son succès. Ca, je vous laisse le découvrir si vous lisez le bouquin ;)

Attention quand même, ce bouquin donne des envies de shopping et de chocolat chaud ! Je n'avais pas lu la bio de l'auteure auparavant et maintenant je comprend mieux vu qu'elle travaillait pour Vogue, section mode. On sent qu'elle a passé des heures dans les dressings et aux défilés. Un peu comme dans Le diable s'habille en Prada ^^

Pour conclure, je pense que je l'aurais d'avantage apprécié si je l'avais lu en premier. C'est une comédie romantique légère, qui reste agréable malgré tout. Si vous êtes fan de Gossip girl et Sex and the city, vous devriez adorer le style Plum Sykes ! 

Bonne fin d'année !!! 



mardi 23 décembre 2014

La crique de Caliban - saga Resident Evil


Hello !!

Ahhhhh demain c'est réveillon de Wowel ! j'ai tellement hâte !! Ok, je me calme :)
J'ai repris ma PAL - oubliée - de décembre et j'ai lu en 24h *fière* le tome 2 des Resident Evil. Relu en fait car comme je l'avais expliqué pour le tome 1, je les ai depuis une dizaine d'années maintenant. Ca ne nous rajeunit pas tout ça... La première image est une partie de la cover de celui que j'ai. Depuis deux autres versions sont sorties, dont une toute récente. Je vais vous les mettre avant le résumé :)



Raccoon City, 29 juillet 1998 : "Les autorités ont créé la surprise en annonçant hier que les S.T.A.R.S., ce commando d'intervention spécial, était officiellement relevé de l'enquête sur les neuf meurtres barbares et les cinq disparitions qui ont bouleversé la ville récemment. Le fiasco de leur dernière intervention (au cours de laquelle six des onze membres de l'équipe ont disparu) est à l'origine de cette sanction".
Les membres du commando qui ont survécu savent parfaitement qu'ils sont victimes de la Conspiration d'Umbrella : un redoutable organisme qui poursuit des expériences génétiques interdites visant à ressusciter les morts... Ils décident de se mettre à couvert pour mieux détruire Umbrella. Mais le virus mis au point par la Conspiration fait déjà des ravages... Y compris chez les S.T.A.R.S. eux-mêmes !

♣♣♣♣♣♣♣

Le livre débute 13 jours après la chute du manoir Spencer. Il ne correspond à aucun jeu du coup surprise totale !


Pour se couvrir, Umbrella a prétexté avoir entreposé du matériel chimique au manoir, matériel qui aurait pris feu accidentellement suite à la tentative d'une personne pour allumer un feu... Quant aux STARS, ils sont accusés d'avoir foiré totalement leur mission et les rescapés ont été traités de fous. Personne ne veut les croire et ils sont même dans la ligne de mire d'Umbrella qui a corrompu de nombreux responsables STARS. 
Heureusement, tous ne sont pas passés du côté obscurs de la force ! L'un d'eux leur rend visite et leur annonce que la firme a un laboratoire dans le Maine, où bosse un savant fou présumé mort, et il semblerait qu'ils aient encore perdu le contrôle. Mais il n'emmène pas Chris, Jill ni Barry. L'héroïne cette fois est Rebecca Chambers, la jeune recrue spécialisée en biochimie qui n'avait pas eu un grand rôle dans le premier tome. Elle va débarquer sur la crique avec une autre équipe de STARS au bout d'une centaine de pages - presque la moitié du livre. Un peu long j'ai trouvé, heureusement qu' il se passe quand même des choses avant et ça permet de faire un peu connaissance avec les nouveaux personnages.

On a aussi le point de vue du savant fou, Griffith. Evidemment il est dingue et on a envie de le flinguer, mais c'est sympa d'avoir les pensées du méchant. Et celui là, croyez moi j'ai eu encore plus envie de le tuer que Wesker. Je ne peux pas vous dire pourquoi, ce serait gâcher la surprise. 

Une fois que l'action est lancée, on est comme dans les jeux : en stress. De nouveaux specimen, un lieu encore digne d'un labyrinthe. C'est l'enfer ! Tout ça en une nuit, parce que de jour ce serait moins drôle :) Il fait quand même un peu plus action que zombie, je pense qu'il sert de tremplin à la suite tout simplement. Alors j'aime quand même. 

Pour une fois y'a une attirance entre deux perso. Enfin !! Rien de transcendant mais ils sont tellement mignons... Sauf que... non, non je ne dis rien ^^

La fin m'a totalement frustrée. Pas parce qu'elle est baclée ou quoi, mais parce que je ne voulais pas que ça se finisse comme ça. M*** !!! 

Je le conseille aux fans d'action et de la saga. Ca se lit vite et c'est vraiment sympa. 

Bisous et à très vite ! J-1 !!

dimanche 21 décembre 2014

Le carnet mystérieux


Hello !!

J-3 avant le réveillon ! Je ne sais pas pour vous mais moi, je commence à être en effervescence ^^ Tous mes cadeaux sont sous le sapin et il ne me reste que les fruits de mer à acheter. J'en salive d'avance :) Mais passons !
Je ne suis presque plus malade - seulement le nez bouché qui persiste alors enfin ! j'ai pu enchaine 100 pages sans m'endormir et ma lecture a été bouclée en moins de 24h, ça fait du bien. Je peux donc enfin vous parler de ce livre, qui trainait dans ma collection J'ai lu pour elle depuis dix ans. Oui, oui, honte à moi...
Allez, je ne vous ennuie pas plus et voici le résumé : 


Lorsque Karen Whitlaw trouve sur son répondeur un message lui apprenant que son père a été assassiné, elle n'éprouve aucun chagrin. Pourquoi pleurerait-elle cet homme qui l'a abandonnée il y a si longtemps et dont elle ne sait presque rien ? Ce décès lui impose toutefois une corvée : aller identifier le corps à la Nouvelle-Orléans. A son arrivée, Karen est accueillie par l'inspecteur chargé de l'enquête. Marc Chastain est un homme séduisant et chaleureux. Malheureusement, elle n'a aucune idée de la vie qu'a menée son père depuis son retour du Vietnam. Et encore moins des raisons pour lesquelles il a été éliminé. Mais pourquoi se sent-elle tout à coup menacée ? Pourquoi son appartement est-il fouillé, et pourquoi des inconnus tentent-ils de la supprimer ? La réponse se trouve sans doute dans ce mystérieux carnet où son père répertoriait toutes les missions qui lui étaient confiées, et qu'elle a négligemment laissé quelque part, dans un garde-meuble...

♣♣♣♣♣♣♣

Apparemment l'auteure est connue et moi, comme d'hab je ne suis pas à la page. Tant pis ! Au moins j'ai totalement découvert son style. Heureusement je ne me suis pas fiée à la cover qui donne tout sauf envie d'ouvrir le bouquin. Des fois, je ne comprends pas les éditeurs...

Tout commence avec le meurtre de deux hommes. L'un d'eux est retrouvé sur place, à la Nouvelle-Orléans, c'est le père de Karen qui vit dans un autre état et ne l'a pas vu depuis des lustres. Il y a quelques mois il avait envoyé un colis à sa mère, mais celle ci était décédée plus tôt. Là j'ai eu peur de tomber dans le cliché de la pauvre orpheline, la nana qui n'a jamais de chance mais non, ouf ! Quant au contenu du colis, Karen l' avait expédié dans le garde meuble en déménageant et ce, sans y prêter plus attention. Elle ne pensera même pas qu'il y a un lien avec la mort de son père et l'occultera complètement dès lors qu'elle ira identifier le corps et qu'elle rencontrera Marc Chastain, chargé de l'enquête.

Nous voilà donc avec de bons ingrédients pour un roman : du suspense, un poil de thriller en somme, et une romance à venir. Le tout en Louisianne, et on peut même préciser dans le quartier française de la Nouvelle Orléans. Un lieu magique à mes yeux, j'ai toujours rêvé d'y aller, ça a l'air tellement bien ! En plus je sors de la saison 3 d'American Horror Story qui s'y déroule alors avec les descriptions de l'auteure et les images de la série je ne pouvais on ne peut mieux visualiser les lieux. Et LA scène entre Marc et Karen est juste géniale ! En tout cas je l'ai adoré, je m'y voyais, je pouvais presque sentir l'odeur de la pluie... Et Marc... Ok, j'aime pas son prénom mais lui... Miam ! Un beau métisse aux yeux gris et surtout un caractère bien trempé, tout en étant l'amant dont on rêve toutes ! Plusieurs orgasmes en une nuit, je demande à voir ;)  Il calcule beaucoup de choses, pour ne pas dire tout, mais il fait ça tellement bien qu'on a juste envie d'être sa proie et aussi celle qu'il protègera. Sans parler de son physique ! Perso je voyais un mix de Shemar Moore et Gary Dourdan, miammmm !
J'ai beaucoup aimé leur couple. Il n'était pas trop cliché, Karen me fait penser à moi sur plusieurs points et je me suis attachée à elle, tout comme je l'ai comprise à maintes reprises même quand elle merdait !

Mais tout ne tourne pas seulement autour d'eux. A un moment j'ai eu peur que l'intrigue de base soit zappée ou baclée, mais non ouf. Par moments on passe à d'autres personnages qui enquêtent sur la mort des deux hommes ou à la recherchent du carnet. C'est un peu comme une toile d'araignée qui se tisse et à la fin tout le monde est pris dedans. Ce n'est pas un véritable thriller alors il n'y a pas une enquête de folie, des rebondissements énormes mais c'est bien ficelé et j'étais ravie de comprendre pourquoi tout ça à la fin. Et surtout que ce ne soit pas naze comme dans Jamais deux sans trois.
Il y a un autre personnage qui ressort. Pourtant il n'est pas si important dans ce livre puisqu'il est d'abord évoqué puis on le croise rapidement mais je sentais bien qu'il y avait une raison. En cherchant j'ai découvert qu'il y avait deux seconds tomes et que celui ci servait, en quelques sortes, d'intro à John Medina. A l'occasion je pense lire la suite, j'ai bien envie de découvrir ce mystérieux personnage !


En résumé, j'ai voyagé et rêvé avec ce bouquin. Je suis vraiment frustrée par la couverture !! Quel gâchis...

Je ne sais pas si j'aurais une autre chonique avant Noël, en plus je me suis souvenue hier de ma PAL de décembre et comment dire... je doute de la mener à bien en si peu de jours avec les fêtes ahah.

Bisous et profitez bien de vos proches :)


jeudi 18 décembre 2014

Mes poèmes


Coucou !

Je suis désolée, je n'avance pas dans mes lectures. Depuis dimanche j'ai une bronchite et mon fils une bronchiolite. Entre les nuits sans sommeil, les séances de kiné, là -retour chez pédiatre car il a encore autre chose... Je suis complètement KO, je n'arrive pas à lire plus de 10 pages par jour. 

Du coup je vous propose quelques poèmes de mon cru. Après tout c'est un peu de lecture ! Et peut être, pour Noel, un passage de l'un de mes romans. Oui, oui , j'écris... j'essaie lol
Bon, je vous préviens, mes poèmes n'ont jamais été très gais !

Bisous et bonne journée ! J-7 avant Noël !! 




Comme j'ai m'al d'aimer
Mais je n'arrive pas à m'en empêcher, 
Même quand je veux l'éviter
Ca finit toujours par me rattrapper...
A croire que je suis marquée !
Il faudra m'expliquer
Comment me débarasser 
De cet organe qui ne sert qu'à pleurer.

14.07.10 - @ Laetitia Collin

♣♣♣♣♣♣

L'Amour...
Qu'il soit d'un jour
Ou pour toujours
C'est après lui que l'on court ...
Serait-ce parce qu'il est au masculin
Qu'il cause tant de chagrin ? 

04.09.03 - @Laetitia Collin 

♣♣♣♣♣♣

Je suis couverte de peau
Personne ne peut entrer 
Mais toi, tu as su me toucher.
Si j'avais pu voir qu'un jour je serais qui tu hantes
Sans doute aurais-je eu moins peur de ne faire qu'un.
Dis moi où puis-je recontrer ton astre ? 
Privé de ton soleil, ma lune se meurt...
Et si vivre m'était compté ? 
Devrais-je attendre que mes cendres soient dispersées
Pour réaliser que j'étais là pour t'aimer ? 

2003 - @Laetitia Collin 

♣♣♣♣♣♣

La vie n'est pas ce qu'elle parait,
La mort ne dévoile pas ses secrets,
On ne sait pas où l'on va ni où l'on est. 

Avançant les yeux fermés
Chronos nous balait comme des poupées,
Le mystère nous ronge à peine nés. 

"Si j'avais su" arrive trop tard
"J'aurais du" est dérisoire
Nous ne réfléchissons pas plus que des cafards. 

Alors, que l'on soit insectes grouillant sous les billets
Ou mendiant fétide arpentant les quais, 
Le temps fait de nous tous ses jouets. 

Poussières d'étoiles ou toiles d'araignées
Nous ne sommes que les grains du sablier
Sans grande utilité. 

2003 - @Laetitia Collin

♣♣♣♣♣♣

Je termine avec un des rares "joyeux" :)

Un croissant de lune par delà les nuages,
Pareil à ton sourire au dessus de mon visage 
Adoucit mes jours, éclaire mes nuits - 
Le plus beau que j'ai vu dans ma vie !

Je voudrais que toujours il rayonne, 
Tout comme la joie que tu donnes
Quand nos corps se caressent sous ce même croissant de lune
Et que nos âmes, essouflées, mais désireuses, ne font qu'une. 

2000 - @Laetitia Collin 




lundi 15 décembre 2014

A christmas carol


Coucou !

Pour mon challenge Un mois, un thème j'ai décidé de lire un second conte vu que le premier (voir Inititation) m'avait fortement déplu. Quoi de mieux qu'un conte de Noël pour cette période ? Je n'avais que celui-ci sous la main et ça faisait une éternité que je ne l'avais pas lu, depuis la primaire en fait. Autant dire que ça date puisque samedi j'ai fêté mes 35 ans ^^
Mais d'abord le résumé : 


Parmi tous les marchands de Londres, Ebenezer Scrooge est connu comme l'un des plus riches et des plus avares. Ce vieillard solitaire et insensible vit dans l'obsession de ses livres de comptes. Ni la mort de son associé, Marley, ni la pauvre condition de son employé, Bob Cratchit, n'ont jamais réussi à l'émouvoir.

De tous les jours de l'année, celui que Scrooge déteste le plus est Noël. L'idée de répandre joie et cadeaux va définitivement à l'encontre de tous ses principes ! Pourtant, cette année, Scrooge va vivre un Noël qu'il ne sera pas près d'oublier...

Tout commence la veille de Noël, lorsqu'en rentrant chez lui, Scrooge a d'étranges hallucinations. Le spectre de son ancien associé lui rend la plus effrayante des visites, et lui en annonce d'autres, aussi magiques que troublantes...
Scrooge se voit d'abord confronté à l'Esprit des Noëls passés, qui le replonge dans ses propres souvenirs, réveillant en lui des blessures oubliées et des regrets profondément enfouis...

♣♣♣♣♣♣♣♣

Une histoire qu'on connait certainement tous pour l'avoir au moins vu en film ou en dessin animé. D'ailleurs je me souvenais surtout des versions Disney. Je m'y suis donc replongée avec plaisir.
Sur le coup j'ai été surprise par l'écriture, il y a pas mal de vieux français (ou vieil anglais), des expressions qu'on n'entend même plus. Mais on s'y fait vite. L'histoire est contée par un narrateur inconnu, il faut savoir qu'à l'époque Dickens avait plus en tête de montrer du doigt les travers de l'économie que d'écrire un conte. Cependant c'est l'une de ses oeuvres les plus connues et il parait même qu'elle a sauvé les congés de fin d'année des griffes de sombres Calvinistes. Disons que ça, c'est pour notre culture G ;)

Le conte est donc sous forme de pamphlet en cinq parties. La première nous présente Scrooge, un personnage détestable, grincheux, avare, égoiste, cynique... Bref une espèce de version masculine de tatie Danielle. Il ne supporte rien et encore moins Noël parce que tout le monde est trop heureux à son goût. On ne sait même pas dans le fond si ça lui plait de casser la gaieté des autres en ce jour puisqu'il n'est jamais content de toute façon.
Et voilà que le 24 au soir, l'esprit de son ancien collaborateur débarque, trainant ses chaines et l'informe que trois esprits vont venir le voir, qu'il devra les écouter s'il ne veut pas finir comme lui à errer pour l'éternité en trimballant son boulet. La suite, vous la connaissez ou alors il faut vite vous y mettre ! C'est culte, quand même :)

Je suis une fan de Noël, c'est ma fête préférée. C'est tellement magique, et puis il y a toute cette effervescence et euphorie qui nous prend dès la préparation du sapin ou l'achat des cadeaux, jusqu'au jour J. Pour moi c'est THE fête. Alors comme tous les protagonistes, je ne comprends pas comment on peut ne pas aimer Noël ! Là, j'ai redécouvert pourquoi Scrooge est devenu aussi grincheux et ça m'a fait réfléchir. Il se passe tant de choses dans nos vies, à commencer par devenir adulte, qu'on peut facilement perdre de vue le plus important : savoir apprécier les petits plaisirs qui s'offrent à nous. Un peu de soleil en hiver, le rire d'un enfant, le coup de fil d'un proche, un bon chocolat chaud avec son chat qui ronronne sur les genoux... Toutes ces petites choses auxquelles on ne fait plus trop attention parce qu'on a reçu les impôts, parce que le boulot nous gonfle etc. L'argent ne fait pas le bonheur ! Certes, on en a tous besoin mais il ne doit pas devenir notre maître. J'ai l'impression que ce sont les messages de Dickens, ou en tout cas c'est ce que je reçois en lisant ce conte. Son message est intemporel ! Malheureusement...

Il y a des passages touchants. La vision de Scrooge si seul enfant, le petit Tim qui est malade, l'employé de Scrooge qui se démène et ne baisse jamais les bras sauf à la mort de son fils... Scrooge lui même en devient touchant à la fin. Ah si seulement les esprits de Noël pouvaient visiter tous les sales types du genre...

Si vous avez des enfants, offrez leur ce livre et lisez le ensemble, dans cette version ou une adaptée pour eux. Et si vous n'en avez pas lisez le vous même. Laissez vous envahire par l'esprit de Noël et vous aurez encore plus envie de le fêter cette année, c'est sur !


Bisous et à très bientôt






mercredi 10 décembre 2014

Dust of pastel


Bonjour ! Bonjour !

Pas de chronique aujourd'hui mais je vais vous faire (re)découvrir un blog très sympa : Dust of pastel . Vous y trouverez des articles sur les livres, séries, films,  dessins animés. C'est très complet. Il y a aussi régulièrement des concours. Et en ce moment le calendrier de l'avent ! J'ai moi même remporté la case 2 décembre et aujourd'hui j'ai reçu tout plein de cadeaux ^^ J'étais comme une gamine devant ses cadeaux de Noel, ça a bien fait rire mon mec. Au passage, je remercie Jennifer & Maya pour ces présents et leurs continuels partages. You rock ! 

Mes petits cadeaux en images :


Je suis fan des marques pages ^^ le badge est trop mignon et le livre me plait ! J'en ai beaucoup entendu parler c'est enfin l'occasion de le lire. Hop dans ma (géante) PAL :)

N'hésitez pas à visiter leur blog et bonne journée !!


mardi 9 décembre 2014

Dear You



Coucou !

J'espère que vous allez bien. Moi, rien qu'à voir cette photo je vais bien ^^ D'ailleurs pourquoi celle là ? Si vous avez lu mon article sur ma rencontre avec Emily Blaine vous savez, sinon c'est tout simplement parce qu'elle voit bien Henry Cavill pour jouer Andrew Blake. Ce qui tombe à pic car plus je lisais, plus c'est lui que je voyais : MIAM !!
Avec un peu de retard, car en fait j'ai presque fini la saison 2, voici une chronique sur un de mes livres coups de coeur cette année (y'en a que 2 en fait). Mais d'abord : le résumé, comme d'hab !


Moi : Kathleen, 25 ans, rêveuse tendance fleur bleue.
Statut : célibataire… pour l’instant.
Avant, ma vie sentimentale se limitait à lire les petites annonces de la rubrique « Rencontres » du New Yorker. Avant, j’étais la concierge de luxe désespérément romantique du Peninsula, l’un des plus beaux cinq étoiles de New York. Avant, j’avais envie de trouver l’amour. Aujourd’hui, je dois décider qui sera mon grand amour. Parce que, oui, il semblerait que Cupidon m’ait enfin entendue, et qu’il ait rattrapé le retard accumulé en décochant trois flèches. Trois, rien que ça ! Et voilà que je me retrouve à devoir choisir entre un client richissime et odieusement séduisant, un collègue barman qui a tout du petit ami idéal, et un mystérieux correspondant qui me comprend mieux que personne. Bienvenue dans ma vie.

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Dès le premier chapitre je me suis laissée emporter par l'histoire. Le fait que ça se passe dans un hôtel de luxe, que Kat est un métier original, rien que ça déjà ça m'a plu. Ensuite il y a une certaine fraîcheur qui se dégage de son personnage, l'écriture est fluide alors on dévore les pages rapidement. Sans compter que l'héroïne n'est pas le cliché habituel de la fille qui ne sait pas ce qu'elle veut, ni de la Mary Sue, ni de l'obsédée comme j'en ai "croisées" souvent ces derniers temps. Elle est mature sans être ennuyeuse, elle a son petit caractère - j'adore ses tentatives pour résister à Andrew, et surtout elle n'est pas parfaite.
Kat commence célibataire. Chose qui a l'air de lui peser un peu. Et voilà que d'un coup les mecs sortent de partout ! Un collègue, un client et un "ami épistolaire". Comment va-t-elle faire ? Lequel choisir ? A qui faire confiance ? Le beau Andrew, fortuné, qui croit qu'il suffit de claquer des doigts pour obtenir tout ce qu'il veut ? Daniel, le barman bien musclé et presque parfait ? Ou cet homme qu'elle ne connait pas, qu'elle n'a jamais vu mais qui le seul auquel elle parvient tant à s'ouvrir ?

 Cette première saison (j'aime bien, c'est comme une série^^) est donc basée sur ses histoires d'amours, mais pas que ! Et c'est encore une chose qui m'a plu. Quand ça ne tourne qu'autour de ça on a vite fait le tour. Non, là, il y a sa vie de tous les jours (au moins une qui se lave et mange), sa  meilleure amie qui veut épouser un homme qui ne l'aime pas comme il devrait - ce qui rend Kat folle et je la comprends !!, sa relation avec ses collègues, sa découverte brutale du monde d'Andrew. Je sens là d'ailleurs cette peur d'être reconnue que peu avoir l'auteure qui souhaite à préserver sa vie privée.

En bref, il se passe plein de choses et tout ne coule pas comme de l'eau de source. Et on ne saura pas dans ce tome qui elle va choisir ! Même si je n'arrêtais pas de me dire : prends Andrew, bordel !! Ce mec il est aussi exaspérant que mystérieux que génialissime ! On a toutes rêvé je pense d'être l'exception d'un mec comme ça. Du genre où même ses défauts finissent par nous faire craquer. Loin du mec lisse et sans trop en faire comme c'est le cas dans certains romans où le gars n'est plus qu'un gros cliché du type viril et pseudo énigmatique. Andrew il est juste parfait dans son imperfection 

Daniel n'est pas mal non plus. Je le voyais bien en Jesse Williams avec des yeux sombres. Son problème c'est qu'il est trop lisse, sans surprise. Ok, il n'a pas le porte feuille d'Andrew mais quand même. C'est trop simple avec lui. Je pense que toutes les nana ont besoin de fantasmer un minimum sur leur mec et lui, malheureusement il ne vend pas de rêve. En plus il est jaloux ! C'est vrai qu'il a de quoi mais ça fait too much.

Et l'inconnu ? Alors perso depuis le début je me dis que c'est Andrew. Je n'en dirais pas plus car tout ce qui me met la puce à l'oreille ce sont des choses à découvrir en lisant. Peut être que je me trompe. On verra bien à la troisième saison !

Pour résumer c'est un livre qui se lit facilement et avec plaisir. J'ai toujours eu envie d'en savoir plus, j'ai sourit et même rit à certains moments, je me suis aussi perdue dans quelques rêveries. Peut être aussi parce que ça m'a rappelé quelques hôtels de luxe où j'ai eu la chance de séjourner.

C'est de la bonne romance ! Pas cucul la praline et pas sabordée par des scènes de sexe inutiles. D'ailleurs dans la saison 2, il y en a une... Emily qui dit qu'elle n'est pas à l'aise avec ça, croyez moi ça vaut le détour !
Si vous ne savez pas quoi offrir à vos copines, c'est un livre que je conseille. Et pourquoi aux mecs ? Qu'ils en prennent de la graine ^^

Bisous à toutes & à tous :)

dimanche 7 décembre 2014

Rencontre avec l'auteure Emily Blaine



Coucou !

Comme je l'avais annoncé j'ai eu la chance d'être invitée à un brunch avec Emily Blaine (vive les concours Harlequin!!). Auteure que j'ai découverte il n'y a même pas un mois en allant sur le blog de Charlotte Les voyages littéraires. Ses romans me tentaient bien mais voilà, je n'ai pas encore ma liseuse - oui, oui je suis en retard mais je suis une conservatrice que voulez vous ! Bref, en fouinant j'ai vu que Dear You était sorti en version papier alors je l'ai mis sur ma liste de Noel. En attendant j'avais commencé à lire sur mon pc mais c'était pas pratique, pourtant ça me plaisait déjà beaucoup. Et voilà que je vois qu'une rencontre est organisée. Je tente ! 

Surprise le 5 : j'ai gagné ! Nous serons donc 4 et ça se passe ce dimanche. J'étais excitée comme une puce, je l'avoue. Du coup, il me fallait absolument terminer son livre quand même. Hier après midi en plus du sapin j'ai donc acheter ses livres. Il ne m'a fallu qu'un après midi pour lire le tome 1, pourtant pas si petit mais tellement bon... J'y reviendrais avec une chronique. 

Aujourd'hui donc je me lève à 8h - dur pour un dimanche ! Quoique de toute façon mon fils se réveille à cette heure lol Je me prépare et pour la première fois je laisse mes deux hommes seuls ensemble. Je file prendre mon train direction Paris ! J'arrive au rendez vous, l'organisatrice et les autres gagnantes ne tardent pas et déjà on est dans une bonne ambiance. Quelques minutes plus tard Emily débarque. Petit bout de femme, souriante et simple, ça fait plaisir à voir. Les discussions s'enchainent, on a presque l'impression d'être une bande de copines réunies. Pour vous dire, on a même parlé de nos enfants ! Mais je suppose que ce n'est pas ce qui vous intéresse ? ^^

Emily est pleine de peps, elle parle beaucoup et facilement, on ne s'ennuie pas avec elle. Je l'ai trouvée fraîche et je n'ai pas regretté d'avoir fait le déplacement. Bon, vous voulez quelques info croustillantes ? Lol je n'en ai pas vraiment mais voilà en vrac ce que je peux vous raconter. 

* Comme moi elle verrait Henry Seksy Cavill en Andrew, et peut être Natalie Portman pour Kat. Ca c'est pour la version Hollywood parce que pour TF1 ce sera plus tendu : pas de fantasme parmi les acteurs français ;)
* Il y aura peut être des versions papier de ses romans passés (et futurs) mais ça dépend beaucoup des ventes numériques. Quel dommage ! Je préfère tellement le papier...
* Elle sera au salon du livre en mars !! et si là elle avait déjà mal au poignet pour 8 livres, la pauvre elle n'aura plus de bras ce jour là !
* Emily Blaine est un pseudo, elle tient à préserver sa vie privée - ce que je comprends totalement. Et il ne faut pas croire qu'elle vit de ses romans, elle a toujours son boulot à côté. Ce n'est pas quelqu'un qui cherche la célébrité de toute façon. On sent vraiment qu'elle écrit pour le plaisir avant tout. 
* "Ashley c'est moi" - celles qui ont lu colocs comprendront. Pas sur tout, car elle est bien barrée la petite Ashley mais ses réactions délirantes font rire Emily elle même. C'est un peu comme si elle lui faisait faire ce qu'elle aimerait faire parfois :)
* Ca l'a touchée que certaines personnes lui sortent ne pas avoir aimé Colocs parce que ce n'était pas du Dear You. Perso, je suis bien heureuse qu'elle n'écrive pas toujours le même type d'histoire et ça prouve son talent. Si c'est pour faire du copié collé à l'infini, pas d'intérêt. 

En résumé Emily Blaine c'est une girl next door à l'imagination débordante et qui vous transmet sa bonne énergie. Pas de grosse tête et proche de son public. Elle gère elle même sa page FB alors pas de panique si elle ne répond pas au taquet.
Vous l'avez compris j'ai passé un moment très agréable et si vous ne savez pas quel livre choisir prochainement : tentez un des siens ! 

Bisous, je vous laisse avec quelques photo. 





samedi 6 décembre 2014

La nuit du solstice tome 1 : Solstice d'hiver


Bonjour !

Au salon du livre jeunesse à Montreuil j'ai craqué pour deux livres de LJ Smith. Il y a plus de dix ans j'avais lu les Journal d'un vampire (bien avant la série, que je trouve naze d'ailleurs) et j'aime bien son style. J'avoue aussi avoir été séduite par la couverture de cette nouvelle saga, et j'avais envie de quelque chose de léger. J'aime les histoires de magie et ça ne me dérange pas que ce soit avec des ado ou enfant. Ca change !
Avant de vous en parler plus, voici le résumé : 


La maison sur la colline est un lieu étrange… Irrésistiblement attirée par le mystère qui s’en dégage, Claudia implore ses sœurs et son frère de l’y accompagner. Là-bas, ce ne sont pas les toiles d’araignées et les murs poussiéreux qui les attendent, mais un tout autre monde, Féerie, où règne une magie aussi puissante qu’imprévisible…

Trouver le passage ou se perdre à jamais

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣


Un décor comme je les aime : une maison du style hanté, une histoire de magie, une quête et l'ouverture vers un monde parallèle. Déjà avec ça je suis à moitié conquise. On dirait presque un conte. 

L'histoire commence donc avec la petite Claudia, 7 ans, qui se fait chiper le courrier par une renarde et la suit innocemment pour récupérer son bien. Elle entre ainsi dans une sorte de manoir sur lequel courent un tas de rumeur et la renarde se met à parler. Elle lui explique qu'elle a besoin d'elle et de sa fratrie pour sauver sa maîtresse : la sorcière Morgana et le monde des humains. Quelque part ça m'a rappelé Narnia, avec les gosses de différents âges pareil et leur but. Il y aussi des créatures étranges mais la ressemblance s'arrête ici. Ce livre est plus sombre et moins gamin. 

L'histoire de Féerie est bien expliquée, complète et intriguante. On a envie d'en savoir plus et de découvrir ce monde à part. Dans ce tome finalement on n'en verra qu'une petite partie, j'espère que le tome 2 nous permet d'y pénétrer plus encore. Et d'apprendre plus de choses sur Morgana qui est assez spéciale. Ca m'a surprise qu'elle soit de la taille d'une enfant (on ne sait pas de quel âge mais même de dix ans ça ne fait pas très grand). Mon petit doigt me dit que ce nom n'a pas été choisi au hasard : étant une fan du mythe Arthurien je me demande si c'est lié, ne serait ce qu'un peu... 

Les quatre enfants/ado quant à eux sont bien décrits, tous différents et réalistes. Il arrive que les auteurs oublient comment on est à certains âges et là c'est parfait. Ils ont chacun leur rôle, leur importance et tous un côté attachant, même Janie l'intello de service - qui est en fait ma préférée. C'est une vraie team et c'est aussi une chose que j'ai apprécié dans le livre. Peut être parce que j'aurais adoré vivre ce genre d'aventures avec mes frères et soeurs :)

Les autres personnages sont également intéressants bien qu'on ne sache pas grand chose. Je ne sais pas comment on va retrouver Cadal mais j'espère bien que ce sera le cas parce que finalement on le voit peu dans ce tome même s'il fait beaucoup parler de lui. J'espère que ce sera un vrai méchant comme sous entendu. Il y aussi Elwyn que je trouve aussi exaspérante que mimi, le serpent à plume, la renarde, les êtres des marais... C'est comme si LJ avait distillé des info pour nous donner envie d'en savoir plus. C'est bien joué. 

Que dire de plus ? Je ne me suis pas ennuyée. C'est un livre qui se lit rapidement, sans prise de tête. Les chapitres sont courts alors si besoin de faire des pauses c'est pratique. Tout s'enchaine avec logique, sans aller trop vite. Je ne sais pas combien de tomes sont prévus, mais je serais déçue que ça s'arrête au 2e parce qu'il y a tellement à nous faire découvrir que ce serait dommage. J'ai envie de repartir dans les marais, dans les bois et bien au delà. Que l'aventure continue !  

Voilà ! En somme un petit livre sympa. Lundi je reviendrais avec un article sur ma rencontre avec Emily Blaine :) Ca se passe demain lors d'un brunch. Je suis impatiente !! En attendant, n'oubliez pas que le concours pour gagner les marque-pages est toujours en cours. Bisous





mercredi 3 décembre 2014

Initiation



Bonjour/bonsoir,

J'espère que vous allez bien ! Je viens aujourd'hui avec une chronique qui ne sera peut être pas bien longue car je n'ai pas réussi à aller jusqu'au bout du livre. Je l'avais choisi pour mon challenge "Un mois, un thème" de décembre sur les contes et légendes.
Il m'a été offert lors de mon premier swap il y a quelques temps. Je n'avais jamais testé de livre érotique et je pensais que ça serait mieux que les loups en rût de Keri Arthur qui m'ont insupportée. Je vous promets, même mes chiens se tiennent mieux pendant les châleurs. Bref. Je vais vous expliquer pourquoi je ne peux pas le terminer (désolée Mumu), mais d'abord : le résumé.


Selon le contre traditionnel, la Belle sera tirée de son long sommeil par un chaste baiser. Ici, point de baiser. C'est en l'initiant aux délices de la chair que le Prince rompt l'enchantement. Pour prix de sa délivrance, la Belle le suit dans son lointain royaume où il la fait entrer au service de la reine. Dans ce monde de luxe et de luxure, où elle devra assouvir tous les fantasmes de la cour, la Belle va découvrir l'extase dans la douleur et l'ivresse de la soumission...

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Anne Rice pour moi ça rime avec vampires. Quelle fut donc ma surprise en découvrant ce genre si différent. Certes il y a quelques passages hot dans ses romans mais je ne pensais pas qu'elle ferait tout un livre là dessus, et surtout sur le SM. 
J'ai lu la préface, chose que je ne fais pas toujours. L'auteure ayant elle même eu du mal à assumer ses écrits (elle les a d'abord sortis avec un pseudo et ne voulait surtout pas que son père lise), je me suis dit que j'étais mal barrée. Je me suis efforcée d'avoir l'esprit ouvert pour cette lecture. 

Le SM ce n'est pas un univers que je connais vraiment. J'en ai entendu parler comme tout le monde : le plaisir dans la souffrance, la dominiation ou la soumission. Voilà en gros. Je n'ai même jamais cherché à comprendre comment ou pourquoi puisque pour moi, chacun est libre de s'éclater comme il veut - il n'y a pas à juger. Je ne parle pas de pédo ou déviances du genre mais bien de SM entre adultes consentants. Et c'est déjà là que le bas blesse. Ok le prince n'a que 18 ans mais la Belle a 15 ans. On me dira que c'est parce qu'on parle d'une autre époque, certes et je me doute que son esprit est plus maléable que celui d'une trentenaire mais bon ça me gêne un peu. Pire quand le Prince s'amuse à l'exposer aux yeux de tous et qu'elle doit être nue H24. Il l'attache même à l'entrée d'une auberge et un vieux a le droit de la tripoter un peu. Nan mais au secours !!! Là pour moi ça vire au malsain et je me dis que le prince qui n'est qu'un gosse finalement bah il est super malsain. Déjà qu'il la réveille de son sommeil de cent ans en la dépucelant... erm... et ça c'était dès les premières pages. Bang ! Je me suis forcée à continuer. 

Mais là 93 pages et je n'en peux plus. C'est un supplice pour moi. Je n'adhère vraiment pas. J'ai envie de me rebeller, de frapper le prince, de secouer la belle ! En plus j'ai l'impression que tout le monde ai en mode SM, comme si c'était une religion limite. L'arrivée au château m'a achevée. Je crois que c'est clair : les romans érotiques ne sont pas non plus faits pour moi. J'aime la romance, quelques scènes torrides qui sont la suite logique d'une tension qui monte petit à petit dans le bouquin, mais pas ça. C'est une très belle plume, on ne pourra pas retirer ça à Anne Rice. Dommage. Cela dit les fans du genre devraient adorer. 

Bisous ! 



CONCOURS


Hello !!

Avis à ceux qui ont facebook : j'organise un concours avec mon amie Flo pour vous faire découvrir ses créations et surtout : gagner deux marques pages. 
Tout est dit sur la photo :)

Sur ma page FB vous trouverez également la liste de tous les calendriers de l'avent avec livres à gagner que j'ai pu trouver sur la toile.

Je sais que certains restent réfractaires à FB alors ne vous en faites pas, dès que possible je ferais un concours par email pour que tout le monde puisse participer. 

En attendant gros bisous et bonne chance aux participant(e)s ! 




mardi 2 décembre 2014

Prédateurs


Bonsoir les z'amis !

Hier je suis allée au salon du livre avec mon petit homme. Ca ne l'a pas passionné comme vous pouvez le voir sur les photo que j'ai mises sur facebook mais il a été bien sage et j'ai pu en profiter. Toute seule, snif ! Mais c'était bien quand même. j'ai craqué pour quelques livres et j'ai du me retenir pour d'autres parce que... budget serré avec noël qui arrive. Comme tout le monde, j'imagine. 

Sinon, pas trop froid ? Sur Paris ça caille sévère ! Un vrai temps à rester au chaud et à lire, non ? C'est ce que j'ai fait aujourd'hui et j'ai terminé Prédateurs. J'ai enchainé les 300 pages restantes, je n'arrivais plus à m'arrêter :) Voici le résumé : 


Se dissimulant dans les horreurs d'une guerre sans nom, un psychopathe décime les rangs de jeunes soldats que l'on retrouve les uns après les autres sauvagement mutilés.Traquant le dément, analysant son comportement, le lieutenant Frewin et son équipe de la Police Militaire établissent peu à peu son profil, faisant monter d'un cran l'angoisse et la panique chez des combattants déjà harcelés par la mort. En se joignant à l'enquête de Frewin, Ann, une jeune infirmière, s'efforce d'identifier les fantômes intimes qui la tourmentent depuis l'enfance. Exsangue, décimée, l'équipe réduite à deux rescapés parviendra-t-elle à abattre le tueur ? Criminologie, suspense, ténèbres. Chattam une fois encore propulse son lecteur dans un vortex de terreur, où le criminel, aussi cruel que retors, symbolise ces prédateurs qui incarnent les peurs archaïques de l'être humain.

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Ca fait des semaines que je lis des romances ou du zombie, j'avais donc envie d'un thriller et celui là m'attendait depuis presque un an. Il était temps, n'est-ce pas ? ^^
Comme toujours Chattam nous plonge en moins de deux dans son histoire. Le décor est planté rapidement, l'ambiance vous saute au yeux d'entrée de jeu, et là, pour moi, c'était une première. D'abord on ne sait pas en quelle année ça se passe et impossible de savoir, ce qui m'a perturbée au début. Pareil pour le lieu. Les personnages sont américains mais on ne sait pas où ils se trouvent. Au final : quelle importance ? Ce ne serait qu'un détail. 

Les personnages évoluent en pleine guerre. Jamais je n'ai lu de roman où l'histoire se déroule dans ce décor. Et l'auteur la décrit si bien que l'on a l'impression d'y être. Il y a une scène dans les débuts où ils se retrouvent coincés en plein débarquement chaotique qui m'a marquée. Chattam a les mots, on croirait qu'il a lui même été sur le champs de bataille tant il vous en décrit l'horreur avec précision, sans cliché, brutale et choquante. 

Et comme si ça n'était pas assez ils doivent faire face à un tueur particulièrement corriace et sadique, un véritable monstre. Je me suis demandée comment les officiers de la Police Militaire parvenaient à enquêter, à rester concentrés, avec les bombardements, les tirs, bref  le danger omniprésent. Je suppose que c'est parce qu'ils ont tous un grain. Le titre est au pluriel parce que, dans le fond, ils sont tous des prédateurs. Chacun à sa façon. 

On la boss : Frewin, un homme distant, rigide, dur et colossal. Il a un côté perturbé, mystérieux qui ne laisse pas indifférent(e). Il est charismatique. Ca n'échappe pas à l'héroïne : Ann, qui est elle même perturbée. Tout comme Matters qui est à moitié amoureux de son chef. Pour ne citer que ces trois là. D'ailleurs ils ont une part d'ombre et jusqu'au bout on se pose des questions, on fait des suppositions, on les soupçonne même. Eux, pas eux ? Tout est possible chez Chattam et il tient le suspense juqu'au dernier chapitre. Je me suis même dit pu** c'est lui ! Pour réaliser quelques lignes plus tard que je me plantais et croire que c'était encore une autre personne et en débutant le chapitre suivant je m'étais encore trompée. Non vraiment, il m'a bien eue. 

La seule frustration que je pourrais avoir c'est qu'il n'y a pas une petite histoire d'amour, quoi. C'est comme pour Anabelle et Josh (pour ceux/celles qui ont lu la Trilogie du Mal). Jusqu'au bout j'ai attendu et nada ! On voit que c'est un mec qui écrit ah ah. Evidemment on peut imaginer la suite. M'enfin c'est pas la base du livre alors faut faire avec ! 

Pour conclure c'est un super thriller. Je me demande si Chattam me décevra un jour ! Evidemment je ne le souhaite pas. C'est un délice de le lire, même quand je stresse jusqu'à la dernière page. Je vous le conseille si vous avez envie de suspense et de faire travailler vos méninges.

Bisous et à très vite pour une autre chronique !