Des étoiles dans le caniveau





Hello !

Aujourd'hui je vous présente un roman particulier, un roman que je mettrais dans la catégorie drame mais qui est avant tout à lire comme un témoignage. Mais avant de m'étaler, je vous présente le résumé :

Prix ebook : 2,99 euros
Prix broché : 12,99 euros

« Il me trouva, s’empara de moi, régna sur mon âme puis disparut définitivement. J’ai disparu avec lui, et je ne suis jamais parvenue à me retrouver… »
L’obsession, la révulsion amoureuse, le drame, jusqu’où iront Solal & Anna ?

♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Je savais que ce roman parlait des violences faites aux femmes. Cela dit avec le résumé, je ne m'attendais pas à ça. 
J'ai fait l'erreur de le lire comme une fiction. C'est pourquoi, au cours de ma lecture, j'ai parfois été frustrée car je trouvais que certains passages étaient trop vite expédiés. Après lecture, et réflexion, j'ai réalisé que l'essentiel était dit. C'est plus un témoignage même si ce n'est pas une auto biographie. 

Anna, le personnage, nous raconte son histoire. Elle nous livre ses pensées les plus profondes, de ses dix ans à maintenant.
Tout commence plutôt bien avec la rencontre avec Solal et leur curieuse relation : je t'aime mais je me brûle les ailes à tes côtés alors je te fuis. C'est très drama, un côté Roméo et Juliette. Leurs échanges sont très poétiques, surtout quand on pense à l'âge qu'ils ont au fur et à mesure de l'histoire. C'est beau, c'est mature et pourtant innocent. J'ai trouvé ça très fort et on a très envie de savoir comment leur relation va évoluer.
Mais l'innocence d'Anna va être brisée par un camarade du collège. Il la viole et se fait passer, lui, pour la victime. Là, tout bascule !!!

J'étais révoltée évidemment ! Combien de fois j'ai entendu ce qu'Anna a entendu : "elle l'a cherché", "elle porte des jupes c'est qu'elle est en chien", "c'est une allumeuse"... Bon sang, j'ai envie de leur claquer la bouche à chaque fois que j'entends ces discours machistes extrêmes et mysogines ! Pire quand ça vient des femmes. Mais bref, revenons au roman.

Anna nous confesse (c'est comme ça que je l'ai ressenti) son désarroi, sa chute, son détachement, sa lutte interne, son impuissance. Elle s'acharne à remonter à la surface, elle se raccroche à celui qu'elle voulait fuir : Solal. Pourra-t-il la sauver ? Doit-elle se sauver elle-même ? Je ne parlerais pas de leur histoire en dents de scie, ni s'ils sauront s'aimer et vivre heureux. Il faudra lire pour savoir !

Je reviens sur le vrai fond du roman. Le viol. Comment se déculpabiliser, comment avancer, comment s'en sortir ? Je pense sincèrement que ce livre aidera certaines personnes à trouver une issue positive, même si le chemin est long. 

Concernant la plume de l'auteure, elle est fluide et très imagée. Elle sait parfaitement nous plonger dans l'esprit de son héroïne et vous n'en sortirez pas indemne, je pense. J'en ai rêvé cette nuit !
Au passage, j'aime beaucoup le titre. Cette idée que même au fond du trou, il y a de la lumière. Et cette lumière, je pense sincèrement, qu'elle est en nous avant tout ♥

Merci Anna pour m'avoir fait partager ta nouvelle aventure et pour ta confiance.

Bon week end ! Bisous

Pas de casting pour cette fois mais je vous invite à découvrir le Projet Enviol d'Anna Circé qui mérite vraiment de voir le jour et être distribué partout.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La cave

Normal(e)

Swap zombies