dimanche 8 janvier 2017

Le dernier jardin T1 : éphémère


Bonjour du fond de mon lit !

Non, je mens, j'en suis sortie pour écrire ma chronique avant que mon cerveau ramollit oublie mes impressions sur cette lecture. J'ai choisi ce livre car je l'ai offert à l'une de mes swappées. Par curiosité j'ai lu le résumé, et il m'avait intriguée. Le voici : 





Que faire de sa vie quand on connaît la date exacte de sa mort ?
Les scientifiques ont créé des enfants génétiquement parfaits, immunisés contre toutes les maladies. L'humanité a cru voir son avenir assuré...jusqu'au jour où le verdict accablant est tombé. Ces jeunes gens ont une espérance de vie incroyablement courte : 25 ans pour les hommes, 20 ans pour les femmes, sans exception. Dans ce monde désolé, des jeunes filles sont kidnappées et contraintes à des mariages polygames pour la survie de l'espèce.
Rhine, âgée de seize ans, a été enlevée de force à son frère. Elle se réveille enfermée dans une prison dorée, un manoir où des serviteurs veillent à ses moindres désirs. Malgré l'amour sincère de son mari et la confiance qui s'instaure petit à petit avec ses sœurs épouses, Rhine n'a qu'une idée en tête : s'enfuir de cet endroit.

♣♣♣♣♣♣♣♣


Je suis mitigée. C'est bien écrit, même si je l'ai trouvé long, le style est fluide. Il est facile de s'attacher à Rhine qui est vraiment une héroïne sympathique, empathique et pas cucul. Surtout pour seize ans. Je l'ai beaucoup aimée et j'ai trouvé son évolution, ses tiraillements très logiques. Les autres personnages sont intéressants également, même si je trouve que les deux garçons principaux sont trop effacés. 

Dans ce tome 1, Rhine nous raconte son enlèvement terrible, sa nouvelle vie dans sa prison dorée (d'ailleurs je préfère la nouvelle couverture), son rapport avec ses "soeurs-épouses" et son mari, mais aussi - à travers ses souvenirs - de son frère jumeau, de ses parents décédés et de ce monde si différent du notre actuel qui est le sien. 

On est donc en plein dans la dystopie avec un monde relativement dévasté, un manque de choix pour la populace, des riches qui font ce qui leur plait etc. Pour autant, ça reste assez original. Mais je vous avoue que j'ai eu du mal à accrocher à ce nouveau monde, peut être trop flou. 
A Manhattan, Rhine travaillait, la vie paraissait presque normale, les orphelins tentaient de les voler pendant la nuit, les gens ont l'air plutôt pauvres sans compter que ce sont à 85% des ado et il fallait aussi se protéger des Ramasseurs qui enlèvent les filles. J'ai eu la vision d'un pays pauvre avec un relent de Taken et ses albanais monstrueux. Et dans tout le pays il y a des riches, comme la famille de Linden (son mari forcé), qui ont des domaines, font des soirées mondaines etc. Je ne pourrais pas vous expliquer précisément pourquoi mais pour moi, ça ne collait pas. Sans doute à cause de l'âge fatal des gens. Mais bref, détail on va dire. 

Car le gros de l'histoire c'est le mariage de Linden avec trois inconnues et l'envie de s'échapper de Rhine. Autour de ça, des petites intrigues se tissent et empêchent de tourner en rond. Mais ça manque de rythme. J'ai trop souvent eu l'impression de m'attarder sur les superbes tenues qu'on lui fait ou les boissons qu'on lui sert. Un peu trop de détails. 
Il manque pour moi un cliffhanger à la fin, qui m'aurait donné envie de lire direct la suite. 

Je ne la lirais pas car trop de bons livres qui m'appellent et celui-ci ne m'a pas assez emportée. C'est cependant une dystopie qui plaira beaucoup aux adolescent(e)s car pas de violence réelle, ni de vulgarité, ni personnages trop hot. Certaines choses, horribles quand on y pense, sont amenées subtilement, souvent sous entendues. 

Bisous ! Bonne fin de week-end à tout le monde !

Casting ? 

Avec ses yeux vairons et sa blondeur, j'ai souvent eu Kate Bosworth jeune en tête, pour Rhine : 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire