ça a commencé comme ça



Hello !

J'ai enfin terminé ma lecture ! Avec cette sinusite qui ne me lâche pas, j'avoue avoir choisit dormir plutôt que lire 😄
Voici le résumé : 

Prix ebook : 7,99€
Prix papier : 12,90€

Ça a commencé quand Flore a fait brûler sa confiture de groseilles . Ou alors, quand son père l’a appelée à l’aide, coincé entre les branches du vieux pommier. En fait, non,  ça a vraiment commencé quand ses amis l’ont inscrite au concours de confitures. Oui, c’est à partir de ce moment-là que la vie de Flore a pris un tournant inattendu.
Car la jeune mère célibataire presque trentenaire a dû faire face à un obstacle de choix : confectionner une confiture aux figues… sans figues. Et, malgré la mobilisation de tout le village pour la soutenir dans sa quête, impossible de trouver les fameux fruits au beau milieu de cette canicule qui frappe le Sud-Ouest de la France. Impossible ? Non, pas tout à fait. Car il y a bien quelqu’un qui en a, des figues : Corto, le beau jardinier mystérieux que tous les habitants du village considèrent avec méfiance. Et pour cause : il est tatoué et dégage une aura de mystère et de danger.
Alors, oui, ça a commencé comme ça, avec un concours de confitures, une pénurie de figues et Corto.

♣♣♣♣♣♣♣♣

Ça me fait mal de le dire car j'adore Angéla et ses autres romans, mais là je suis passée un peu à côté. J'ai eu beaucoup de mal avec Flore, héroïne qui bosse quasi h24, s'occupe de sa fille, de son père complètement à l'ouest, de sa vieille voisine, de ci de ça, toujours le sourire, jamais méchante, qui se laisse marcher sur les pieds... Pour moi c'est une Mary-Sue et je ne les supporte pas. Du coup j'ai eu tellement souvent envie de la claquer que j'ai oublié mon empathie pour elle au début du roman. Là, évidemment c'est une affaire de goûts et elle plaira (plait déjà) à des centaines de lectrices ! 

Heureusement il y avait sa meilleure amie Fanny pour me faire rire. Et les deux ensemble étaient drôles, pleines d'esprit. Là, j'adore ! Dans ces moments je retrouvais tout ce que j'aime dans la plume d'Angéla, avec ses répliques et vannes génialissimes ! Du genre que je me dis : pourquoi j'en sors pas plus des comme ça, moi ? ^^

Le roman est original dans le sens où ce n'est pas une romance bateau avec la rencontre, les montagnes russes, et enfin ils sont ensemble. Non, là, c'est tout ce qui arrive avant la véritable histoire d'amour. On a la vie de Flore, qui est très loin d'être facile. Chance pour elle, elle a des amies sur qui compter, et dans son petit village les gens sont sympa. A part une vieille qui ne paye jamais ahah. Cette ambiance sud ouest sur fond de canicule et confitures est très agréable. Mais trop longue à mon goût. Je me suis lassée des journées de Flore qui se ressemblent. 

Arrive Corto en milieu de roman ! Ahhhhh ! Mais de façon distillée vu qu'on en est aux prémices de leur peut-être future histoire. Il est sexy comme un diable, mystérieux, visiblement bad ass. Tout l'opposé de la sage et vertueuse Flore. Mais les opposés s'attirent. Sauf que c'est un mec étrange alors ça ne coule pas de source, et ça c'est bon ! J'aime beaucoup l'évolution de leur relation, leurs rapprochements, leurs écarts, toussa toussa. Il va enfin permettre à Flore de taper du poing sur la table ! 

Alors au final j'en voulais encore car ça commençait là pour moi. Quand l'héroïne se révèle enfin. Mais ça arrive tard et l'histoire est presque aussitôt finie. Voilà pourquoi je n'ai pas été totalement séduite par cette romance. Par contre, j'ai une folle envie de confitures !!! 

Merci à Harlequin et Netgallery pour me l'avoir fait découvrir et désolée pour le temps que j'ai mis à commencer ma lecture. 

Bisous à toutes & à tous et bon week end !

Casting ?

Easy pour Corto : David Beckham ! 




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La cave

Normal(e)

Swap zombies