samedi 28 mai 2016

Le goût de la vie



Coucou !

Je suis maloudeeeeeeeeee ! Mais je n'en peux plus d'être au fond de mon lit alors je vais essayer de vous faire une belle chronique ^^
J'avais demandé ce livre sur netgallery et je remercie encore Harlequin de me l'avoir accordé. Encore une belle surprise !!
Voici le résumé :


Dans sa vie, Holly n’a que trois priorités : sa famille (même s’il faut avouer que, ces derniers temps, sa sœur, enceinte jusqu’aux dents, lui tape prodigieusement sur le système), son chien Dave (boule d’amour probablement issue d’un croisement entre un labrador et une vache) et sa boutique de pâtisserie, Cake, qu’elle tient avec son meilleur ami, Jesse. Le reste, elle s’en fiche : plus rien n’a d’importance à ses yeux depuis que Charlie, son mari, son âme sœur, est mort dans un accident de voiture.
Mais voilà que déboule dans sa vie un certain Ciaran. Ciaran est beau, Ciaran est riche, Ciaran est écossais. Mais, surtout, Ciaran la trouble profondément et provoque en elle des sensations inattendues… Non, non et re-non, l’amour, elle y a déjà goûté et cela lui a laissé un terrible goût amer. Un goût de douleur et de solitude, de larmes et de regrets. Et, pourtant, une part d’elle ne peut s’empêcher de croire qu’il est – peut-être – l’ingrédient qui manque à sa vie…

♣♣♣♣♣♣♣

Une belle romance, comme j'aime ! Même s'il y a quelques clichés comme le mec trop beau, trop riche, ça ne retire rien à cette belle histoire. 

Dès le début on entre dans la vie d'Holly et, bon sang, qu'elle est triste ! J'avais les boules pour elle, et plus elle parlait de Charlie, plus j'avais l'impression de le connaître et de l'avoir perdu aussi. C'est un peu la curiosité de ce livre, car bien qu'une nouvelle vie commence pour Holly, on apprend plein de choses sur l'ancienne. Et on s'attache à son couple avec Charlie. Comme elle, je me suis retrouvée tiraillée entre Ciaran et le fantôme du gentil bûcheron. 

Les personnages sont touchants. Holly, Ciaran, Fergyll, Mme Hedley, et les autres pimentent le récit avec leurs (més)aventures, leurs réactions, toussa, toussa ^^ Qu'elle le veuille ou non, Holly est loin d'être seule au monde ! Et ce monde bouillonne autour d'elle, et l'entraîne finalement. Même s'il va falloir que le bel highlander des temps modernes s'accroche !! ça le rend encore plus craquant :) Il m'a complètement fait fondre avec son histoire de marche à pieds, mais je n'en dirais pas plus !

En somme, une belle romance, avec beaucoup d'émotions ! L'histoire d'amour prend son temps, elle s'installe en douceur et c'est très bien. Le contraire n'aurait pas été logique. J'ai peut être juste eu envie d'en avoir un peu plus :)

Je retourne sous ma couette. Je n'ai pas de casting en tête mais j'ai vu qu'un film du même nom existait, avec une cuisto incarnée par Catherine Zeta-Jones. On dirait une comédie romantique alors n'hésitez pas ! Bisous 



mardi 24 mai 2016

Bad 2 : amour dangereux



Hello !!!

Pour le challenge un mois, un tèhme 3e édition, j'ai lu Bad 2 en lecture commune avec ma chérie Samounette. Ce n'est pas la première fois qu'on est en binôme pour une lecture, et encore une fois on a le même avis ! Mais elle vous en dira plus ce week end sur son blog. En attendant, voici le mien + le résumé :   


Il est le pire qui pouvait lui arriver... et le meilleur ?


Pour Brysen, l’amour, ce n’est clairement pas au programme. Sa vie est bien trop remplie pour y caser un homme. Car, en plus de ses cours à la fac et de son job de serveuse, il faut aussi qu’elle s’occupe de sa famille qui part à la dérive depuis que sa mère dépressive a décidé de se soigner à la vodka. Non, vraiment, elle n’a pas le temps de s’amuser. Et encore moins de s’amuser avec Race, le frère de sa meilleure amie, dont la simple vue embrase tous ses sens. Elle ne doit surtout pas craquer, d’autant plus que le beau blond est aussi sexy que dangereux, et on murmure dans The Point qu’il est le nouveau roi de la ville… Alors, à chaque fois qu’elle le croise, Brysen met un point d’honneur à être aussi désagréable et méprisante que possible. Mais manifestement, il en faut plus que ça pour décourager Race. Et elle sait pertinemment que, lorsqu’il se décidera à passer à l’attaque, elle ne sera pas de taille à résister.

♣♣♣♣♣♣♣

Autant j'ai adoré le tome 1, que là je suis restée sur ma faim. C'est une petite déception. 

Dans ce tome on découvre la meilleure amie de Dovie : Brysen alias la Reine des Glaces, et le frère de Dovie : Race. On les avait entre aperçus dans le tome 1, cette fois c'est leur heure de gloire. Mais la mayonnaise ne prend pas. 

Brysen tient trop de la miss perfect qui assure comme une bête en plus d'être canon, genre elle n'a pas de défaut. Un peu barbant. Quant à Race, il a perdu tout le mystère qui planait sur lui. Je m'attendais à un bad boy du genre manipulateur, sournois et en fait on a droit à un pseudo robin des bois. A se demander ce qu'il fait à The Point. En ce sens, je ne suis déçue. Je voulais retrouver du Bad comme avec Bax, mais là c'est un chaton qui sait à peine cracher. Dommage. 

Il y a une intrigue autour de Brysen qui est harcelée par un taré. Quand on réfléchit on trouve vite qui et pourquoi mais ça passe quand même. Ça pimente un peu ce tome qui perd en dynamisme. 
On a aussi les problèmes de The Point, encore une fois on voit que ce n'est pas un havre de paix. Quelqu'un en veut à la régence de nos bad boys et j'ai très envie de savoir qui et pourquoi !! Oui, parce que là aussi, j'ai trouvé Race très passif sur le sujet. 

Sortie de son contexte, l'histoire est sympa mais pas du genre à marquer les esprits non plus. Mais si on la garde dans la trilogie, c'est presque une anomalie. Je suis un peu dure, sûrement parce que j'attendais beaucoup de ce tome 2. Encore une fois ; j'ai adoré le premier !!!! Maintenant, il me tarde de découvrir le grand frère de Bax, en espérant que Titus me passionne autant que son cadet ♥ 

Bisous !!!

Casting ? 

Je voyais bien Alex Pettyfer pour Race : 


Et Laura Vandervoot pour Brysen 






lundi 16 mai 2016

La vengeance du highlander



Coucou ! 

J'avais très envie de lire ce nouveau roman d'Anna Lyra. D'abord parce que c'est la suite de La fleur des Highlands qui m'a beaucoup plu, et parce que la couverture est magnifique - oui, oui, je suis superficielle :p
Voici le résumé : 



Sous la menace d’un mariage forcé, Moira fuit loin du château de son frère, le chef du clan MacDonald. Si elle parvient à rejoindre sa mère sur l’île de Skye, peut-être pourra-t-elle échapper au sinistre destin qu’on a tracé pour elle. Mais ses espoirs d’atteindre l’île seraient peu de chose sans l’aide de Kieran, un mystérieux Highlander rencontré en chemin. Au côté de ce guide fort et débrouillard, Moira ne redoute plus les dangers de la route. Du moins, tant qu’elle ne révèle pas sa véritable identité... Car elle découvre trop tard que Kieran est un MacLeod, un ennemi juré de son clan. Et qu’il n’a qu’une idée en tête : se venger des MacDonald, qui ont assassiné les siens...

♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Dans ce roman, c'est la soeur d'Alistair qui se retrouve héroïne. Elle a maintenant 18 ans et il est temps de la marier ! Le laird a assez patienté et lui impose un prétendant. Si au début, elle trouve cet homme charmant et se voit finalement vivre avec lui, elle change rapidement d'avis, et s'enfuit. 

D'un autre côté, nous avons Kieran, un highlander qui cache ses origines et qui ne porte pas le kilt, et qui est un brigand. Il n'est pas même pas blond, mais brun et porte bien son nom qui veut dire sombre. Bon, j'avoue, un Highlander brun, le teint un peu mat et sans kilt, et qui s'appelle MacLeod, bah je n'ai pu m'empêcher de penser à la série Highlander XD Clin d'oeil ou pas ? 

On se demande donc comment ils vont se rencontrer (avant qu'elle ne fugue) et comment ça va se passer. Leur rencontre est assez amusante, c'est une petite sauvage la Moira ! 
Leur alliance se monnaie mais plus les jours passent, et plus elle fissure la pierre autour du coeur du mauvais garçon. On apprend alors pourquoi il déteste tant les MacDonald et la jeune femme ne sait pas comment lui dire la vérité. Elle tombe sous le charme et a peur que leur lien ne se brise. 

Pour connaître la suite, il faudra le lire ! Vous aurez droit à de belles scènes romantiques et sensuelles, des rebondissements, des intrigues... J'ai été captivée par cette lecture, j'avais très envie de découvrir ce qui se passait ensuite ! 

Encore une fois, on sent les recherches d'Anna sur cette époque de guerre entre protestants et catholiques, les tourments de Marie Stuart. Elle écrit une note à la fin du roman pour expliquer ses choix et ses quelques libertés, j'ai trouvé ça très intéressant. 

C'est une lecture qui plaira aux fans de romance historiques ! Bisous et bon lundi :)

PS : jetez un oeil au concours sur la page facebook !

Casting ? 

Parce qu'il est trop vieux maintenant, je ne mettrais pas Adrian Paul, mais pourquoi pas Aiden Turner et Holliday Grainger ♥




Ou si on joue sur le fait qu'Alistair ressemble à Chris Hemsworth, on prend Tom Hiddleston :p 









jeudi 12 mai 2016

Les arbres chantent au printemps


Coucou !

Grace à NetGallery, j'ai pu lire ce livre sorti chez Harlequin. J'avoue que la cover m'avait tapé dans l'oeil et la 4e de couv m'a intriguée. J'avais quand même peur de ce que ça allait donner. Mais je n'en dis pas plus, découvrez le résumé :




Quand l’amour aide à cicatriser les blessures…

Depuis ce jour qui a irrémédiablement changé sa vie, Lorraine est incapable d’avoir une relation normale avec un homme. À presque trente ans, elle vit isolée à la lisière de la forêt et se contente de fantasmer sur Éric, son charmant voisin. Mais bientôt, ses petites habitudes sont bousculées : Éric, récemment divorcé, lui demande de garder son fils ; en échange, il s’occupera de l’entretien du toit de son chalet. Adieu l’observation discrète derrière ses voilages, Lorraine doit désormais faire face à celui qui l’attire et l’effraie à la fois. Pire, elle se rend compte que l’attirance est réciproque. Si seulement elle pouvait lui offrir ce qu’il attend...

♣♣♣♣♣♣♣♣♣

J'avais donc peur d'avoir à faire à une héroïne trop clichée ou trop improbable, vu le sujet délicat. Mais non ! On devine rapidement ce qui a pu lui arriver mais on n'a pas l'explication de suite. J'ai bien aimé découvrir au fur et à mesure qu'elle s'ouvre. Lorraine est très réaliste. Elle a des blessures profondes, un trauma qui n'a pas été suivi et du coup elle ne tombe pas dans les bras du premier beau gosse qui passe, comme ça arrive dans trop de romans. Elle peut paraître parfois excessive dans ses réactions mais ça ne m'a pas choquée vu qu'elle n'a jamais été aidée. 

En plus du côté compliqué de la relation, elle diffère par bien des points de ce que je lis d'ordinaire dans les romances. Pas d'homme d'affaire blindé, pas de serial baiseur ('scusez mon langage ^^), mais un père de famille, divorcé, qui ne sait même plus aborder une femme. J'aime leurs rencontres, leurs rapprochements, l'évolution de leur histoire. 

C'est beau, c'est doux, c'est tendre. Et sans être parfait. Eric va faire des erreurs, il m'a même déçu mais encore une fois : c'est réaliste ! 

En prime, on a d'autres personnages qui interfèrent comme le fils, l'Ex bombasse, les copines, les soeurs... Il y a des rebondissements. Je reste juste un peu sur ma faim pour l'un d'eux, j'aurais aimé savoir, pour sur. 

Encore un plus ? L'écriture est agréable, les scènes intimes sont sensuelles et chaudes. 

Pour résumer, c'est une romance qui sort un peu des sentiers battus et qui se lit avec une certaine émotion. A lire sans hésiter !

Bisous

Casting ? 

Alors pour une fois, ce fut clair d'emblée !

Lorraine était Jessica Chastain que j'adore ♥

Eric était Jason Momoa, parfait en pseudo bûcheron aux longs cheveux noirs bouclés, mmmm





mercredi 11 mai 2016

Carnets noirs


Coucou !

Il y a quelques semaines, j'ai gagné ce roman de King - the master !! sur le blog Nos lectures, nos passions. J'adore King et j'avais vraiment hâte de le lire ! Il parait que c'est la suite de Mr Mercedes mais je ne l'ai pas lu donc je ne peux rien dire à ce sujet, à part que ça ne m'a pas empêchée de comprendre.
Mais avant d'en dire plus, voici le résumé : 


En prenant sa retraite, John Rothstein a plongé dans le désespoir les millions de lecteurs des aventures de Jimmy Gold. Rendu fou de rage par la disparition de son héros favori, Morris Bellamy assassine le vieil écrivain pour s’emparer de sa fortune, mais surtout, de ses précieux carnets de notes. Le bonheur dans le crime ? C’est compter sans les mauvais tours du destin… et la perspicacité du détective Bill Hodges.

♣♣♣♣♣♣♣

J'ai retrouvé là l'esprit Misery. Dans la première partie du roman nous alternons, en quelques sortes, entre passé (l'époque où Bellamy a tué Rothstein) et présent. Tout commence avec le vol et le meurtre, puis la réapparition du butin. Comment, pourquoi ? Je ne vais pas vous spoiler, on l'apprend au fur et à mesure. Je dirais juste qu'il change de main et qu'à un moment donné, Bellamy et le nouveau propriétaire vont devoir se croiser. 

Là, commence la seconde partie du livre. Cette fois on alterne entre les personnages. Le suspense grandit, l'angoisse monte, l'étau se resserre... Mais sur qui ? Que va-t-il se passer ?! Les chapitres deviennent plus courts alors j'enchainais presque frénétiquement. Je voulais savoir !! Et bien entendu, King fait durer comme il sait si bien le faire. Je ne savais plus à quoi m'attendre. Je n'ai pas eu peur comme dans ses romans d'horreur mais j'ai quand même flippé pour certains personnages auxquels je me suis attachée. 

Vraiment, c'était un plaisir de me replonger dans l'univers de celui qui m'a fait adorer lire. Le roman pourrait faire un bon film ou une bonne mini série. Ses thrillers sont moins ratés que les horrifiques/fantastiques quand ils sont adaptés :p

Si vous avez envie d'une montée d'adrénaline et d'une histoire sombre sans être sordide alors c'est pour vous ! Même si, quelques détails de la vie de Bellamy sont quand même durs à lire, surtout quand on se dit que c'est très réaliste. Enfin, je n'ai quand même pas eu pitié de lui. Il est horrible ce mec !! 

Je me suis quand même mis à espérer que jamais un(e) de mes fans ne m'en voudra à ce point de ne pas avoir terminé un roman comme il/elle le souhaitait ahah ;)

La toute fin laisse supposer une autre histoire...

Je vous laisse avec un passage que j'ai adoré, et qui, je pense, parlera à bon nombre d'entre vous. Bisous ! 


Casting ? 

Pourquoi pas Isaac Hempstead-Wright pour Peter 


Et Pascal Greggory pour Bellamy