La petite sirène



Rebonjour ! 

Pour mon challenge Un mois, un thème 3e édition  j’ai choisi un conte d’Andersen : La petite sirène. Je suis totalement fan du dessin animé japonais, et aussi du disney. Du coup j’avais très envie de le relire, car la dernière fois je devais avoir dix ans et je ne m’en souvenais pas.
Pour ceux qui ne connaissent pas, voici le résumé :


La petite sirène vit dans l'océan avec sa famille.Elle n'a pas de pieds mais une queue de poisson.
Elle est passionnée par le monde des humains et impatiente de les voir.
Un soir elle découvre un grand navire et y voit un jeune prince.
Une tempête éclate. Le bateau coule et le prince est en train de se noyer.
La petite sirène le sauve en le déposant sur la plage où il est recueilli par des jeunes filles.
La petite sirène regagne tristement le fond de l'océan. Elle rêve de devenir humaine et éternelle grâce à l'amour d'un homme.

♣♣♣♣♣♣♣♣


C’est un conte qui pourrait être une nouvelle. J’aime beaucoup la plume de l’auteur, fluide, légère, je visualisais parfaitement le monde marin.

Pas d’ami poisson dans celui-ci, La petite sirène dont on ignore le prénom, vit son aventure seule. Elle est obnubilée par le monde des humains, et le Prince, pour lequel elle va tout sacrifier. Il y a peut-être là une morale comme quoi il ne faut pas tourner le dos à sa vraie nature et tout renier pour un seul être. Ou qu’on peut, à condition d’être prêt à vraiment tout perdre.

Oui, c’est un conte triste. Quoique bien moins triste que l’adaptation japonaise qui me fait pleurer à chaudes larmes encore aujourd’hui. Moins, car dans le conte, la petite sirène est heureuse de sa condition d’écume. C’est comme une troisième vie.


Vu que j’ai le recueil, trouvé en brocante, je m’en vais découvrir les autres. Bisous ! Et bon réveillon, on se revoit l'an prochain :) 

Si vous souhaitez voir le dessin animé japonais : 


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La cave

Normal(e)

Swap zombies