Le bus de midi sept


Bonsoir !

Enfin le week end !!! Une semaine un peu ennuyeuse au boulot, heureusement que j'avais de quoi lire. Je commence par une nouvelle dramatique de Jean-Paul Paris. Ah oui, désolée, c'est pas joyeux pour un vendredi soir mais je me rattraperais !
Voici le résumé :


Au bout du rouleau, en rupture de la société, un homme prend un bus en otage. Au fur et à mesure que le temps passe, une folie meurtrière s'empare de lui. Comme dans les jeux vidéo qu'il affectionne, il tue froidement. Sa femme, qui l'a quitté, va tenter de le faire revenir à la raison.
Le Bus de midi sept est un drame à deux voix, le drame des laissés pour compte qui tentent de trouver leur place dans un monde qui ne veut pas d'eux.

♣♣♣♣♣♣

D'abord je voudrais remercier les Editions Meules de Foin pour leur confiance et m'avoir fait découvrir ce livre. Merci aussi pour la dédicasse :)

Le sujet du bouquin est totalement d'actualité. Frappant de réalisme. Combien de fois on a vu des gens baisser les bras, ne plus en pouvoir et péter les plombs ? Avec les usines qui se délocalisent, les harcèlement au boulot, la vie de plus en plus difficile, certains perdent les pédales et parfois ça fait très mal. 

C'est ce qui arrive au personnage principal de ce livre, et à sa femme - la deuxième voix. Jérôme n'en peut plus et une folie meurtrière le prend. Et tant pis pour les dommages collatéraux, il s'en moque. Il n'attend finalement plus rien de la vie. 
On en apprend un peu plus sur lui, et sur Charlotte. Comment ils en sont arrivés là. La vie n'a pas été tendre avec eux mais est ce une excuse ? Là, n'est pas la question en fait. D'ailleurs le "héros" n'en cherche pas, d'excuse. C'est un peu la fatalité. Il n'est qu'un homme après tout, faible et lâche. Alors on se dit quel gâchis. 

Je sais que c'est une nouvelle mais j'en aurais voulu plus. J'aurais voulu plonger dans la vie de ces laissés pour compte, là j'ai eu l'impression de rester en surface, c'est dommage. 

C'est bien écrit, fluide. J'ai enchainé les pages à une vitesse folle, me demandant comment ça allait finir. Mal on s'en doute mais la surprise est quand même là. Pour moi en tout cas. Ca a jeté un froid. Sans doute le but recherché et atteint. 

Pour un premier roman c'est prometteur. Si l'auteur en écrit d'autres et plus développés, ce sera intéressant à découvrir ! 

Allez, ne vous en faîtes pas, je reviens très vite avec du plus léger :) 


Jean Paul Paris est Normand de souche, a passé une partie de sa vie en seine Maritime. Puis il s'est expatrié dans la ville du Havre pour son travail. Aujourd'hui, il habite dans le département de l'Eure dans un petit village proche du bord de Seine et du marais vernier.

L'écriture fait partie de son quotidien depuis de longues années. Ce premier roman LE BUS DE MIDI SEPT édité aux éditions meule de foin est un aboutissement pour cet auteur. Ses goûts littéraires passent par Amélie Nothomb, Yves Ravey, Patrick Modiano... Ses inspirations viennent du quotidien, de l'actualité... Il est sur un autre projet d'écriture dont il ne manquera pas de vous tenir au courant. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La cave

Normal(e)

Swap zombies