vendredi 31 octobre 2014

Animale


Bonsoir et joyeux Samain !

Ce soir j'ai décidé de vous parler d'un conte revisité. On a sans doute tous lu, ou entendu parler de, l'histoire de Boucle d'Or et des trois ours qui raconte la rencontre entre trois ours anthropomorphiques et une petite fille blonde.
La famille d'ours, le père, la mère et le fils, vit dans une petite maison dans les bois. Un jour, ils partent en balade le temps que le repas refroidisse. Pendant ce temps Boucle d'or trouve la maison et mange leur souper avant de trouver le sommeil dans le lit de l'ourson. Lorsqu'ils reviennent, ils la découvrent et, selon les versions, la tuent, l'effraient ou, plus récemment, lui font peur sans le vouloir. J'avoue ne plus me souvenir de la fin de la version que j'ai lue.

Animale est donc une reprise du conte mais pas que...


1832. Blonde, 17 ans, orpheline, vit depuis toujours dans un couvent, entourée de mystères. Pourquoi les soeurs l'obligent-elles à cacher sa beauté troublante ? Qui sont ses parents et que leur est-il arrivé ? Blonde est différente et rêve de se mettre en quête de vérité : il y a au coeur de son histoire un terrible secret. Et si le conte le plus innocent dissimulait l'histoire d'amour la plus terrifiante ?

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

J'avais flashé sur la couverture et j'étais intriguée par cette histoire d'adaptation de conte. Surtout celui ci. 

L'histoire se déroule en France, première chose qui m'a plu. Disons que ça change ! Dès les premières pages on capte bien l'ambiance des lieux et on est totalement plongé dans l'univers de Blonde, une jeune fille mystérieuse et atypique. 
Assez rapidement l'intrigue se met en place lorsqu'un étrange individu remet à l'adolescente le dossier d'une enquête de police. Tout comme Blonde on a qu'une hâte c'est de savoir ce qu'il recèle et tout lire. L'auteur fait évidemment durer le suspens et même lorsqu'elle a tout lu, il reste bien des choses à découvrir. En réalité, à chaque fois qu'elle va lever le voile sur une partie de son histoire, il y aura d'autres parts d'ombres. Et lorsque Blonde commence à changer, avancer devient encore plus difficile pour elle. 

Parallèlement il y a une histoire d'amour, très soft - innocente, romantique, et à la fois passionnée. On s'attache rapidement à cette orpheline totalement à part et à son amoureux. Lorsque le destin leur joue des tours on a qu'une envie : qu'ils trouvent un moyen d'être ensemble. Là on parle de vraies âmes soeurs. Ce qui peut passer pour une simple amourette, une attirance physique, s'avère être bien plus fort et monte en intensité tout au long du récit. Exactement comme j'aime ! On a le temps de s'éprendre des personnages et de comprendre leur relation. Je me souviens d'avoir fermé le livre un soir en me disant Pourvu qu'ils se retrouvent ! 

Au final ce n'est pas un conte revisité, mais plutôt la suite. Certes il reprend des passages du conte de base en adaptant mais, sans trop en dire, ce n'est que pour l'enquête. Ce livre m'a vraiment donné envie de relire le conte de mon enfance. 

C'est un roman qui se lit facilement même si c'est un pavé. On a toujours envie d'en savoir plus. Il y a pas mal de revirements de situation que j'ai beaucoup apprécié. L'auteur a très bien su nous plonger dans le passé pour revenir dans le présent sans qu'on soit perdu. 

J'ai offert ce livre à Mumu lors d'un swap en espérant qu'elle l'apprécie autant que moi. C'est clairement un livre que je conseillerais si vous voulez une belle histoire avec des rebondissements et une touche de fantastique. 

Sur ces derniers mots, ce soir je choisis de dormir. Je suis trop fatiguée. A bientôt les zamis ! 


jeudi 30 octobre 2014

Jamais deux sans trois - tome 1



Coucou !

J'espère que vous allez bien. Ce soir je reviens avec une vraie chronique ! Vous devez vous demander le rapport entre cette première image et le livre. Disons que c'est un clin d'oeil aux deux mâles. Vous allez comprendre, ne vous en faites pas.

Dernièrement j'ai gagné les premiers tomes de la saga Jamais deux sans trois. C'est le deuxième livre avec des métamorphes et érotique (l'un ne va pas sans l'autre on dirait) que je lis. Le premier m'avait totalement déplu - j'en parlerais dans une autre chronique - mais je voulais redonner une chance au genre. 


Élevée dans une famille où aucun déjeuner ne finit sans assiette cassée, Naomi la louve aspire à une vie paisible loin des métamorphes et des mâles dominants. Lorsque le destin – sous la forme d’une balle de lacrosse – lui fait rencontrer deux âmes sœurs, Naomi freine des quatre fers, bien décidée à ne pas céder à leurs avances. Ethan, l’immense ours, et Javier, le sensuel jaguar, parviendront-ils à la convaincre que la vie avec eux ne sera pas que chaos ?

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Une âme soeur, c'est déjà super mais deux, personnellement je ne sais pas si c'est le paradis. Et puis je ne trouve pas ça logique, mais bon on s'en fiche.
Pendant un bon moment je me suis demandée comment Naomi et ses deux prétendants allaient gérer. Parce qu'on se doute bien qu'ils finissent ensemble mais le tout est de savoir comment ? Surtout qu'à la base elle n'en veut pas du tout. Je trouvais ça assez drôle d'ailleurs cette façon de se rebeller et de les envoyer bouler. Mais pas assez long. Ok, il y a cette histoire de louve en elle, le côté animal mais... les animaux ne sont pas toujours en rut, ils ont même des périodes. A part les lapins et autres rongeurs mais là ce n'en est pas. Du coup je suis très critique sur cette libido exarcerbée qu'ils ont tous et qui dirige leur vie. A la fin je trouve ça pathétique. Même mes chiens se tiennent mieux. Je n'ai donc pas apprécié que la majeure partie du livre soit axée là dessus. Cependant ce n'est pas ce qui m'a le plus dérangée. 

En fait, et je vais finir par croire que c'est commun à ce type de livre, c'est d'un vulgaire ! Je crois n'avoir jamais entendu une fille dire qu'elle va "s'astiquer la chatte", à part dans les films x. Pourquoi faut il que ce soit aussi cru ? Je suis loin d'être coincée mais se genre de description salace ne me donne pas du tout envie, sinon je lirais du San Antonio même si c'est destiné en priorité aux hommes.... 

Les personnages ? Mis à part leur côté lubrique. Naomi est sympathique, fraîche, parfois drôle. J'aime bien son côté rebelle sans que ça vire à la grande gueule. Sa description colle bien à la cover française - l'original est bien moins jolie à mes yeux. Javier c'est le séducteur par excellence, malin, sûr de lui, sensuel et un brin manipulateur.  Ethan c'est plutôt l'opposé : assez timide, romantique, sensible, protecteur. J'ai une préférence pour lui, j'aime bien les gros nounours ! J'aurais quand même aimé en savoir plus sur eux et que leur relation soit plus approfondie. Là, malheureusement, ça reste trop superficiel. Par contre, on sait qu'ils sont des bêtes de sexe !

L'auteure a tenté une petite intrigue, vraiment minuscule et erm, ridicule. Je suis dure, je sais. Mais là vraiment, elle n'en aurait pas mis c'était pareil. D'accord ce n'est certainement pas le but du livre, mais il y a un minimum quand même...

En résumé, vous l'aurez compris je n'ai pas aimé. Je ne dirais pas que c'est un mauvais livre, je crois simplement qu'il faut aimer le genre. Il se lit quand même facilement et rapidement, la plume est fluide et il y a quelques passages amusants. Si vous aimez ce style il vous plaira certainement. 

Sur ces derniers mots, je vous dit à très bientôt ! Je n'ai pas encore choisi ma prochaine lecture, donc surprise ! Bisous. 


mercredi 29 octobre 2014

Trick or treat !


Coucou ! 

Tout d'abord je tiens à toutes et tous vous remercier pour vos visites sur ma page fb et sur le blog. J'espère que mes prochaines chroniques vous plairont et que vous serez de plus en plus nombreux à suivre mes aventures littéraires :)

Cette semaine c'est Halloween ! Ma fête préférée avec Noel. J'aime l'ambiance, les déguisements, les bonbons !!, et aussi l'histoire de ce jour. Du coup, aujourd'hui je ne vous fais pas de chroniques sur un livre mais sur cet évènement. Et même que je vous mets des photos de quelques une de mes soirées du 31 octobre. Ca vous donnera peut être des idées pour cuisiner ou vous déguiser ! N'hésitez pas si vous voulez les recettes. 


Premièrement, contrairement à ce que beaucoup disent ce n'est pas une fête "amerloque" ! Ah ça m'agace quand on me dit ça. Depuis quinze ans je fête Halloween et depuis tout ce temps on me la sort, comme si je n'étais pas dans le bon pays. Heureusement depuis quelques années les Français commencent à s'y mettre. Même si certains n'ont pas compris que c'était le 31 et envoient leurs enfants chercher les bonbons le samedi d'avant ou d'après... Bref... le progrès c'est long :)

Un peu d'histoire, sans entrer dans les explications compliquées.
La plupart des historiens pensent que cette fête folklorique païenne est un héritage de Samain, une fête célébrée au début de l'automne par les celtes (vous en entendrez souvent parler dans les récits arthuriens) puis par les druides en Irlande comme en Gaule pendant sept jours : trois avant, le jour de Samain et trois après. L'on disait que c'était la seule nuit de l'année où la frontière entre le monde des vivants et des morts était ouverte, ainsi de nombreux rituels étaient pratiqués à minuit pour communiquer avec l'au delà ou simplement honorer les défunts. Malheureusement Samain a disparu à l'arrivée du christianisme.

Mais puisqu'on est sur un blog de lecture, je vais quand même vous parler d'un petit conte que vous pourrez trouver pour l'occasion. 



Jack O'Lantern

Sa légende est la plus associée à Halloween. Issu d'un vieux conte irlandais, Jack était un ivrogne près de ses sous, mauvais et égocentrique. Un soir, alors qu'il était dans une taverne, le diable lui apparut et réclama son âme. Jack lui demanda de lui offrir un dernier verre avant de l'emmener en enfer. Le diable accepta et se transforma en pièce de six pence que Jack s'empressa de fourrer dans sa bourse. Cette dernière ayant une fermeture en forme de croix, le diable ne pouvait s'en échapper. Alors Jack lui proposa un deal : dix ans de plus à vivre contre sa libération.
Dix ans plus tard Jack fit un autre tour au diable, le laissant en haut d'un arbre sur lequel il avait gravé une croix, et lui fit promettre de ne plus le poursuivre.
Lorsqu'il meurt finalement, le paradis lui est refusé et le diable lui refuse l'enfer. Jack réussit cependant à le convaincre de lui donner un morceau de charbon ardent pour qu'il puisse éclairer son chemin dans le noir. Il place le charbon dans un navet creusé en guise de lanterne et est condamné à errer sans but jusqu'au jour du jugement dernier. Il est alors surnommé Jack à la lanterne et réapparait chaque année, le soir d'Halloween.


A partir de cette légende , le symbole d'Halloween était un navet contenant une bougie comme pour faire perdurer la mémoire de Jack perdu à jamais entre deux mondes. Progessivement le navet fut remplacer par la citrouille, peut être parce qu'on en trouvait plus facilement, puisque d'autres légumes sont utilisés selon les régions. Et aussi parce qu'elles sont plus faciles à sculpter. Même si, croyez moi c'est pas facile sans le bon matériel !

Il est vrai qu'Halloween s'éloigne beaucoup de Samain aujourd'hui. Comme tant d'autres choses c'est devenu commercial et on lui associe aussi bien des fantômes que des sorcières, vampires, zombies et autres montres ce qui ne se faisait pas à cette époque. Mais j'ai envie de dire : à chacun sa façon de le célébrer ! Et puis, sans vouloir faire ma défaitiste, la vie est tellement difficile que si on peut s'amuser, il faut en profiter ! Personnellement j'adore accueillir les enfants et leur faire peur !! L'an passé j'ai ouvert la porte déguisée en Scream, couteau sanglant et citrouille remplie de bonbons à la main. Ils ont flippé puis bien rit, c'était super ! 


Mais il n'y a pas que les bonbons à Halloween. Même si c'est une bonne occasion pour se faire péter le bide :)
Une tradition en Irlande est la cuisson d'un bàirin breac, un gâteau léger aux fruits. Un anneau est placé dans le gâteau avant la cuisson et il est dit que la personne qui trouve l'anneau trouvera le véritable amour durant l'année. Ah ! Là je sens que nombre d'entre vous vont tenter le coup, non ? 
Quoi d'autre ? La citrouille évidemment. On utilise la chair pour les tartes, soupes, confitures ou même le pain. Il y a aussi le Colcannon en plat, le bonfire toffee, le toffee apple ou les pommes d'amour, le cidre chaud, les beignets... Après il suffit de laisser libre cours à votre imagination ! Je fais toujours des tas de muffins et autres gâteaux, et pour les boissons c'est sangria ou hémorragies. Ca c'est une boisson que j'adore : kriska (bière à la vodka) + cidre + sirop de fraise et du colorant rouge pour bien marqué le coup ! Vous pouvez aussi faire sans sirop et mettre d'autres couleurs pour transformer ça en zombie ou ce qui vous amusera. Vous pouvez aussi décorer vos bouteilles comme je l'ai fait. 

J'espère vous avoir donné envie de faire quelque chose vendredi soir ! Peut être aussi de lire quelques contes à faire peur ou de visionner quelques films d'horreur ! Sinon pour les petites natures il y a des classiques sympa pour petits et grands : Edward aux mains d'argent, Noces funèbres, Frankenweenie, Beetlejuice, Monster House...

Pour finir deux photo de moi déguisée. Bonne fin de semaine !!



lundi 27 octobre 2014

Challenge : un mois, un thème



Bonsoir tout le monde !


J'espère que ma chronique vous a plu et que vous serez nombreux à me laisser un commentaire.
Ce soir je vais vous présenter mon tout premier challenge. Un challenge qui va s'étendre sur une année ! Va falloir rester motivée :)

Donc ce challenge, je l'ai vu sur le blog de Samounette Sur l'étagère derrière la sirène en plastique,  elle a donc suivit l'idée originale de Nikita et vous pouvez vous inscrire, si l'idée vous plait sur son site ici.

Le Principe:

Lire chaque mois un nombre défini à l'avance d'ouvrage (livre ou nouvelle) selon un thème donné. Chaque mois le thème change mais la liste est déjà établie pour toute l'année. Une fois que vous avez choisi votre niveau,il vaut pour tous les mois, vous pouvez l'augmenter en cours d'année mais pas le diminuer (sous peine d'être attaché nu sur la place publique^^)

Les Niveaux:

1 livre: touriste 

2 livres: élève moyen 
3 livres: élève assidu 
4 livres : tableau d'honneur 
5 livres : premier de la classe  
6 livres : chouchou du prof 
7 livres ou plus: lèche cul.

Pour ma part, je me lance au niveau touriste , donc un livre sur le thème indiqué par mois. Je préfère y aller en douceur pour cette première fois.

L'Organisation:

Le challenge commence le 1er septembre 2014 et se termine le 31 aout 2015. Il n'est jamais trop tard pour se lancer !

La liste des thèmes: 

  • Septembre : Romance paranormal
  • Octobre : Bit lit ou urbain fantasy
  • Novembre :Romance historique
  • Décembre : Contes et légendes
  • Janvier : Tome 1
  • Février : Lecture Olé Olé
  • Mars : Lecture doudou
  • Avril : Depuis moins de 2 mois dans ma PAL
  • Mai : Lecture commune
  • Juin : J'ai trouvé chez...
  • Juillet : BD/comics/manga
  • Aout : Fin de série


  • Comme dirai l'autre.. y'a plus qu'à!! Si vous voulez plus de détails sur les themes, n'hésitez pas à faire un tour par ici !

    Le dernier maléfice


    Bonjour et bienvenue sur mon blog !

    J'espère vous donner envie de lire les livres que j'ai apprécié, ou vous éviter de vous endormir sur ceux moins bons :)

    Pour commencer, je vais vous parler du dernier roman que j'ai lu : Le dernier maléfice de Joanna Wayne. Parfait pour Halloween !


    Lorsque Becca Smith accepte le travail de décoratrice que lui propose David Bryson, elle ne veut écouter ni les mises en garde de ses amies ni la rumeur qui court parmi les habitants de Moriah's Landing. Ce chercheur en génétique ne peut être le monstre dangereux que tout le monde accuse - même s'il vit seul dans un manoir dans lequel personne n'a jamais été invité, sauf Tasha Pierce, sa fiancée, qui a perdu la vie cinq ans auparavant dans une mystérieuse explosion dont il est sorti miraculeusement vivant. Mais une fois au manoir, force est à Becca de s'interroger lorsqu'elle découvre qu'il collectionne les coupures de presse et les livres sur les meurtres inexpliqués de trois jeunes femmes de Moriah's Landing, il y a vingt ans. Et quand deux jeunes filles sont retrouvées assassinées, à quelques jours d'intervalle, près de sa propriété, Becca se demande si elle n'aurait pas mieux fait d'écouter les avertissements qu'on lui a prodigués...

    ♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

    Je suis tombée vraiment par hasard dessus. Je rendais visite à ma belle mère à l'hôpital et dans la salle d'attente il y avait des bouquins et celui là m'a intriguée. J'avoue je ne l'ai pas rendu du coup mais chuuut. 

    De prime abord on pense à un thriller de base. Ensuite, en commençant la lecture on se demande si ça ne va pas virer au fantastique. L'ambiance, les sous entendus, ce qui arrive à l'héroïne... Tout y fait penser et... je me tais, vous verrez par vous même ! Chacun(e) se fera son opinion, je pense. 

    Revenons en à l'intrigue. Je suis une passionnée des enquêtes avec meurtres en série, oui j'ai un côté glauque je l'admets. L'auteure vous positionne dans la même situation que Becca : vous ne savez pas grand chose, vous découvrez au fur et à mesure. C'est un peu comme si vous meniez l'enquête et pour ma part j'avais plusieurs suspects. Je n'ai pas eu totalement tort mais je n'avais quand même pas tout trouvé. J'ai donc apprécié d'avoir quelques surprises. De plus le mobile est assez original.
    Il y a aussi à découvrir sur Becca qui a un passé, ou plutôt qui en manque vu qu'elle est amnésique. Pour ma part j'ai fait le lien assez vite mais je préfère ne rien dire de plus pour vous laisser découvrir.
    Il y a quand même un bémol : la fin est trop rapide. Tout s'accélère comme si l'auteure avait hâte de conclure, c'est fort dommage. 

    Ce qui m'a embarquée dans ce livre dès le début ce n'est pas véritablement l'intrigue "policière" mais la relation Becca-Bryson. Il m'a tout de suite fait penser à Edward aux mains d'argent, seul dans son manoir en haut d'une colline, visiblement incompris, mal aimé et torturé. Tout à fait le genre qui me plait, ça change des macho, trop musclés et compagnie. Bryson c'est un homme, déjà ! Pas un post ado. Il a la quarantaine, il est mystérieux, la vie ne l'a pas épargné et on a qu'une envie c'est de percer sa carapace et... lui donner de l'amour. Oui, oui, on en est là :) 
    L'attirance entre les deux personnages ne s'explique pas, on dirait presque que c'est magique et pourtant ce ne sera pas simple. Juste comme on aime ♥

    Je vous le conseillerais pour passer un moment de lecture agréable mais ne faites pas comme moi : Le dernier maléfice est en réalité le dernier tome d'une quadralogie écrite par plusieurs auteures. Le thème de base est le même : les meurtres, mais à des moments différents et les personnages s'entrecroisent. Bryson est donc présent dans les autres tomes. Je viens juste de le découvrir alors c'est dommage car du coup j'ai la fin mais je pense quand même lire les autres pour comparer. 

    Sur ces derniers mots, à très bientôt pour une chronique sur Jamais deux sans trois -tome 1